Juan Arbelaez, primé par le Gault&Millau : de la cuisine de palace à la cuisine de rue

Le chef Juan Arbelaez. / © MIGUEL MEDINA / AFP
Le chef Juan Arbelaez. / © MIGUEL MEDINA / AFP

Le restaurant "Yaya", a été récompensé lundi par le guide gastronomique Gault & Millau, dans son palmarès 2018. L'établissement de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis défend une cuisine "de rue", accessible. Rencontre avec son chef, Juan Arbelaez.

Par France 3 Paris IDF/ET

"Une grande fierté" pour Juan Arbelaez. A peine descendu de l'avion, le chef du "Yaya" savoure son bonheur. Le restaurant de Saint-Ouen, dans lequel il officie, a été récompensé cette année par le prestigieux Gault&Millau, dans la catégorie "restauration pop"

Tout un symbole pour ce chef bien décidé à casser les codes d'une gastronomie exigeante. "Il n'y a pas de différence entre la gastronomie de rue, et celle des palaces. Seul le décor change", explique Juan Arbelaez, satisfait de voir les chefs s'emparer de la "cuisine de rue".
"Avec ce mouvement néobistrot, street-food... On rend accessible la gastronomie. Car le cuisinier est le même, avec la même exigence d'amour et de générosité.

Aventure bistronomique

Avec ses deux associés, les frères Chantzios, il s'est lancé il y a cinq mois dans cette nouvelle aventure bistronomique, aux portes de Paris. Au menu de cet établissement : pita maison aux keftédès de boeuf, poulpe grillé, mezzés en tout genre... Des spécialités grecques, façon dyonisienne.

"L'accueil est génial ici", avoue le chef. "Saint-Ouen, c'est un peu le Brooklyn de Paris. A midi, on a une clientèle d'affaires. Le soir, des jeunes couples, la trentaine... C'est une clientèle différente."

Forcer l'imagination

Une diversité qui pousse à l'imagination : "Quand on refait la carte, il faut penser à toute la famille." Et aux différents budgets. Compter de 18 à 25 euros par repas en journée, 35 à 40 euros le soir. Loin des palaces, mais pour le plaisir des palais.

A lire aussi

La flute enchantée

Près de chez vous

Les + Lus