Le parquet de Bobigny s'oppose à la requalification en viol de l'affaire du policier de Drancy

© Philippe Lopez/AFP Photos
© Philippe Lopez/AFP Photos

Le parquet de Bobigny a annoncé avoir fait appel de la décision du tribunal correctionnel de voir requalifiées en viol les poursuites engagées contre un policier municipal de Drancy, qui avait blessé avec sa matraque un jeune homme en 2015.

Par Christian Meyze

Alors que le policier avait été jugé mi-janvier pour des "violences aggravées", le tribunal, au lieu de rendre sa décision, s'était déclaré, lundi 20 février, incompétent et avait "renvoyé le parquet à mieux se pourvoir": autrement dit à requalifier les faits en viol.
Ce revirement inattendu avait été salué par la défense, très critique depuis le début à l'égard de la position dans cette affaire du parquet, qui avait réclamé un an d'interdiction d'exercer et six mois avec sursis contre l'agent de police de 33 ans.

Il appartient désormais à la cour d'appel de Paris de statuer sur la nature des poursuites dans ce dossier, qui a pris une autre tournure avec l'"affaire Théo".

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie sur le camp rom de la Chapelle

Actualités locales

Les + Lus