SERIE. Le mécénat privé, "plus vital que jamais" pour les musées parisiens