La Seine-Saint-Denis touchée par une pénurie de médecins scolaires

Nathalie Farraud, médecin scolaire, ne reçoit plus que les enfants que les enseignants lui adressent. / © France 3 Paris IDF
Nathalie Farraud, médecin scolaire, ne reçoit plus que les enfants que les enseignants lui adressent. / © France 3 Paris IDF

Dans le département, 90% des enfants ne font pas la visite obligatoire à l'entrée en CP, faute de pédiatres scolaires. 

Par Marine Lesprit

En Seine-Saint-Denis, la visite médicale pour tous les enfants est devenu illusoire. Dans le département, il n'y a plus qu'un médecin scolaire pour 12 000 élèves. Les pédiatres ne voient donc plus que les enfants qu'on leur adresse pour effectuer des diagnostics de troubles de la vue, de l'audition ou du langage oral et écrit.

La loi prévoit pourtant que les visites pour les enfants scolarisés soient systématiques. Mais sur les 49 postes de médecins scolaires provisionnés en Seine-Saint-Denis, seuls 28 sont pourvus. En cause, les salaires sont trop bas qui rebutent les jeunes médecins. 90% des enfants ne font donc pas la visite obligatoire à l'entrée en CP. Pour les professionnels, le risque est que de nombreuses pathologies ne soient pas dépistées.

Pénurie de médecins scolaires en Seine-Saint-Denis
Avec Nathalie Farraud, médecin scolaire, Jocelyne Grousset, médecin scolaire SNMSU-UNSA et Rodrigo Arenas, président FCPE 93 / Reportage de Stéphane Czubek, Emmanuelle Hunzinger et Sonia Barie - France 3 Paris IDF


Sur le même sujet

Pénurie de médecins scolaires en Seine-Saint-Denis

Près de chez vous

Les + Lus