7 à 8 coups de feu. Pris à partie par plusieurs dizaines de personnes, un motard de la police a sorti son arme face à ses agresseurs, dans la nuit de vendredi à samedi à Sevran.

Alors qu’il est environ une heure du matin dans le quartier de Pont-Blanc, allée des Erables, le policier est attaqué et roué de coups avec un collègue de la Compagnie de sécurisation (CSI).

Le groupe d’agresseurs s’élèverait à environ 80 individus.

Un jeune blessé au ventre

Pour riposter, après avoir chuté de son véhicule, l’agent se saisit de son arme à feu et tire à plusieurs reprises.

Un jeune – un des assaillants supposés - est touché à deux reprises au ventre, par balle. Son pronostic vital n'est pas engagé.

Le policier agressé a lui aussi été hospitalisé, et ses jours ne sont pas en danger.

Le parquet de Bobigny a saisi l'inspection générale de la police nationale, l'IGPN. La procédure normale, lorsqu'un fonctionnaire de police fait usage de son arme.