Un élu PS lance une pétition contre la nomination de Chevènement à la “Fondation pour l'Islam de France”

© Patrick Kovarik / AFP
© Patrick Kovarik / AFP

Lundi 29 août, Mathieu Hanotin, député PS de Seine-Saint-Denis, lance une pétition contre la nomination de Jean-Pierre Chevènement à la tête de la "Fondation pour l'Islam de France" .

Par Daic Audouit

Le député PS de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, lance une pétition contre la nomination de Jean-Pierre Chevènement à la tête de la "Fondation pour l'Islam de France" sur la plateforme change.org

Cela fait suite aux propos de l'ancien ministre sur France Inter ce matin. Jean-Pierre Chevènement a cité l'exemple de Saint-Denis comme d'une ville "où 80% des enfants en primaire ne maîtrisent pas la langue française", ajoutant "qu'il y avait 135 nationalités à Saint-Denis mais il y en a une qui a quasiment disparu". Il veut sans doute parler de la nationalité française. 

"La ligne rouge a été franchie"

"Avec l'interview de ce matin, la ligne rouge a été franchie", juge Mathieu Hanotin, déjà circonspect face aux propos de Chevènement à la mi-août demandant aux mususulmans une certaine discrétion.  "Il tient des propos paternalistes et racistes", ajoute le député frondeur qui conteste à la fois les chiffres et les propos sur le fond, estimant "que pour quelqu'un qui est censé apaiser, il n'est pas possible de faire consensus après de tels propos". Il demande donc à François Hollande de revenir sur cette nomination. 

Elu du 93, département à forte population musulmane, Mathieu Hanotin fait-il du clientélisme ? "Ce n'est pas du clientélisme, c'est du bon sens", répond son entourage. "Chevènement a attaqué Saint-Denis, c'est légitime que Mathieu défende la ville dont il est élu et dont il connaît la réalité de tous les jours", poursuit son équipe. 

Un peu plus tôt, c'est le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, le socialiste Stéphane Troussel, qui demandait par communiqué à François Hollande de renoncer à cette nomination. 




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Un homme décédé à proximité de la salle de shoot et de l'hôpital Lariboisière

Près de chez vous

Les + Lus