Sondage : comprendre comment les Français ont voté

© Benjamin Cremel/AFP Photos
© Benjamin Cremel/AFP Photos

Un sondage Ipsos Sopra-Steria effectué au cours du week-end du 15 au 17 juin permet de mieux cerner les tenants et les aboutissants de ce vote de second tour. 

Par madeleine meteyer

# Le pourquoi de l'abstention 

Elle a été la grande présente de ces législatives. Le sondage décrypte les raisons qui ont poussé 57% des Français à préférer leur jardin, le cinéma ou la piscine aux isoloirs.

Ainsi, parmi ceux ayant voté au premier tour, 28 %  disaient ne pas vouloir y retourner en raison de l'élimination du candidat qu'ils soutenaient. Notons aussi le pourcentage conséquent de personnes qui ont dit ne pas être libres le jour du scrutin, 18% pour l'ensemble des sondés. 

Les personnes interrogées étaient majoritairement opposées à une majorité En Marche. 51% d'entre elles estiment que ce serait une "mauvaise chose". Le chiffre monte à 80% chez les électeurs FN. 
 

# L'avenir des partis traditionnels 


Les partis traditionnels ont beaucoup souffert du désamour des électeurs et nombre de députés ont perdu leur place. Le Parti socialiste passe de 280 à 48 sièges (en comptant ceux de ses alliés du PRG et divers gauche) et LR de 194 à 128 sièges (en comptant ceux de ses alliés de l'UDI et divers droite). Les sondés ont également émis leurs souhaits quant à l'avenir de ces partis. 
 

# La confiance dans le gouvernement d'Edouard Philippe 

L'attentisme domine chez les électeurs du 1er tour qui, globalement, laissent sa chance au gouvernement En marche. Toutefois, l'adhésion totale est quasi nulle avec 11%.
 


 

# L'avenir du pays 

L'élection d'Emmanuel Macron n'inspire pas de grandes odes d'espoir aux Français mais ne les catastrophie pas non plus. 42% des sondés estiment que la situation sera peu ou prou la même, 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Un Soir à Paris : West Side Story

Près de chez vous

Les + Lus