Tête d'affiche olympique de la France, Laura Flessel est ministre des sports

© Franck Fife/AFP Photos
© Franck Fife/AFP Photos

Double championne olympique à l'épée désormais retraitée des podiums, Laura Flessel prend maintenant la tête du ministère des Sports où elle aura une feuille de route claire: porter haut la candidature de Paris pour les JO-2024.

Par Christian Meyze

Celle qui était surnommée "la Guêpe" du temps de sa splendeur, donne, à 45 ans, une nouvelle orientation à sa reconversion après avoir navigué entre activités médiatiques, implication dans la vie associative et le mouvement sportif.

Signataire, avec une soixantaine de sportifs, d'un appel en faveur d'Emmanuel Macron entre les deux tours de l'élection présidentielle, voilà la Guadeloupéenne désormais pleinement immergée dans le grand bain de la politique comme l'une des représentantes de la société civile dans le gouvernement d'Edouard Philippe.

>> Voir le portrait de Laura Flessel par Amélie Lepage

Laura Flessel, une championne au ministère des Sports


Priorité Paris 2024

Son chantier prioritaire sera évidemment de mener à bout le dossier de la capitale française à l'organisation des jeux Olympiques dont le verdict sera rendu le 13 septembre à Lima. Alors que le chef de l'Etat a décidé de s'impliquer personnellement dans cette candidature en se rendant au Pérou, Laura Flessel a elle joué les ambassadrices en posant pour la campagne d'affichage de promotion de Paris-2024 en parallèle à la visite de la commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO) de dimanche à mardi. 
Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) s'est d'ailleurs "réjoui de voir une championne olympique, porte-drapeau de l'équipe de France olympique aux jeux Olympiques de Londres, accéder ainsi à un ministère de plein exercice".

Au-delà des JO, la nouvelle ministre des Sports aura pour mission de mener à bien les dossiers présentés comme essentiels par Emmanuel Macron au cours de sa campagne électorale: retour à l'exercice physique et sportif, avec l'objectif d'augmenter de 3 millions le nombre de pratiquants, le sport en entreprise, le développement des infrastructures, l'adaptation accrue des lieux favorables à l'accueil d'athlètes handisport, la revalorisation des bénévoles, la valorisation des sportifs de haut-niveau et l'aide à la reconversion.

Sur le même sujet

toute l'actu des JO avec

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Biennale d'art contemporain à Montrouge

Près de chez vous

Les + Lus