Un camp de roms expulsé à Saint-Ouen(93)

© Kenzo Tribouillard/AFP Photos
© Kenzo Tribouillard/AFP Photos

Une cinquantaine de Roms, qui demeuraient sur le site d'un village d'insertion créé pour eux en 2008 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et fermé depuis 2013, ont été expulsés vendredi 24 juillet en vertu d'une décision de justice.

Par Christian Meyze et AFP

Ce campement, installé rue de Clichy sur un terrain désormais propriété de la Société d'économie mixte Séquano, était jusqu'en juillet 2013 l'un des premiers villages d'insertion construits pour les Roms en Seine-Saint-Denis. Il accueillait 18 familles.

"Depuis la fermeture en 2013, quelques familles étaient restées sur place. 56 personnes ont quitté les lieux ce matin sans incident: 17 hommes, 18 femmes et 21 enfants", indique la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Les résidents de ce campement devenu illicite, qui vivaient dans les préfabriqués de l'époque, étaient sous le coup d'une ordonnance du tribunal de Bobigny, demandant l'évacuation du terrain pour que Séquano puisse poursuivre l'aménagement immobilier du tout nouveau quartier des Docks, à Saint-Ouen.

Sur le même sujet

Festival Paris l'été au lycée Jacques Decour

Près de chez vous

Les + Lus