Argenteuil : le combat des salariés de l'usine Semperit continue

L'usine Semperit, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, bloquée, le 29 septembre 2017. / © France 3 Paris IDF/L. Simondet
L'usine Semperit, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, bloquée, le 29 septembre 2017. / © France 3 Paris IDF/L. Simondet

Les salariés de l'usine Semperit, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, poursuivent leur mobilisation. Alors que l'usine de bandes transporteuses pour l'industrie doit fermer ses portes, ils demandent de meilleures conditions de départ.

Par France 3 Paris IDF/ET

Dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq salariés de Semperit ont passé la nuit dans les locaux de l'usine, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise. Les salariés poursuivent l'occupation des lieux, alors que l'établissement doit fermer ses portes à la fin de l'année.

L'usine, qui appartient au groupe Semperit, produit des bandes caoutchouc transporteuses pour le secteur industriel. Une activité que la maison-mère, autrichienne, veut concentrée dans une autre usine, en Pologne. Le groupe possède également un site en Chine, ainsi qu'un autre en Inde.

Blocage "inadmissible"

A Argenteuil, où 64 salariés voient leurs emplois menacés, ces derniers réclament de meilleurs conditions de départ. Mais les négociations ne se passent pas comme les salariés le souhaiteraient. Alors les salariés poursuivent le blocage.

Selon la direction, "ce blocage est inadmissible". Elle prévient qu'"aucune négociation ne reprendra tant que l'usine sera bloquée".

Sur le même sujet

Biennale d'art contemporain à Montrouge

Près de chez vous

Les + Lus