Kevin Mayer, champion du monde de décathlon et gamin d’Argenteuil

© FRANCK ROBICHON/EPA/MaxPPP
© FRANCK ROBICHON/EPA/MaxPPP

Le décathlonien, prodige de l'athlétisme tricolore, décroche la médaille d’or à Londres et devient le premier champion du monde français dans sa discipline.

Par Pierre De Baudouin

Sprinter, lancer, sauter… Kevin Mayer sait tout faire. A 25 ans, le natif d’Argenteuil devient le premier décathlonien français à remporter l’or aux championnats du monde d’athlétisme, à Londres.
« Kéké la braise », Montpelliérain d’adoption mais né dans le Val-d’Oise, est né dans une famille de sportifs. Alors que sa mère Carole a joué le double à Roland-Garros, l’un de ses frères pratique le free-ride à haut niveau.
Son histoire avec l'athlétisme commence autour de 2005, alors qu'il est en classe de cinquième.

Champion du monde juniors avant de devenir champion du monde tout court

Côté études, Mayer – fan d’astrologie et d’ingénierie physique – est titulaire d'un bac scientifique. Un an après s’être lancé dans un DUT génie bio, il change pour un DUT mesures physiques. Sans succès.
Le décathlonien a en fait la tête ailleurs, concentré sur les Jeux. A Londres en 2012, le prodige alors âgé de 20 ans prend une excellente 15ème place. Deux ans après un titre de champion du monde juniors à Moncton, au Canada.
En 2014, Meyer monte pour la première fois sur le podium d'une compétition internationale, en remportant l’argent lors des championnats d'Europe de Zurich.

Un an après avoir été privé des mondiaux 2015 de Pékin, blessé, c’est donc une belle revanche cette année pour le gamin d’Argenteuil. Un gamin en or.

Sur le même sujet

Au marché des Grands Voisins, quand le concept du recyclage est poussé loin

Près de chez vous

Les + Lus