Orly : le pilote avait décollé malgré une fuite de carburant, cinq ans d'interdiction de vol requis

Image d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP
Image d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP

Un pilote de la Royal Air Maroc avait fait décoller son avion de l'aéroport d'Orly, malgré une fuite de carburant. Porsuivi par la justice, le parquet a requis contre lui une interdiction de vol de cinq ans sur le territoire français.

Par Emmanuel Tixier

Un pilote de la Royal Air Maroc avait fait décoller son avion de l'aéroport d'Orly, malgré une fuite de carburant. Poursivi par la justice, le parquet a requis contre lui une interdiction de vol de cinq ans sur le territoire français, et une peine de 10 mois d'emprisonnement et 5.000 euros d'amende.

Condamné lors d'un premier procès sans jamais être avisé, il a continué à voler jusqu'en mars 2017 et son interpellation à l'aéroport de Nantes.

Retour sans incident

En août 2010, la navette Paris-Casablanca avait atterri avec une heure de retard et avant de repartir vers le Maroc. Pressé par le temps, le commandant de bord avait ordonné d'embarquer les 80 passagers en même temps que le chargement des bagages. Plusieurs bagagistes avaient alors signalé la présence de liquide émanant d'un réacteur. Le pilote, qui avait constaté la fuite, avait estimé qu'elle était "en train de s'estomper". 

Le vol retour avait été effectué sans incident.

Sur le même sujet

Délibéré dans le procès de la voiture incendiée en mai 2016

Près de chez vous

Les + Lus