Magistrate à Versailles, Dominique Lottin devrait être nommée au Conseil constitutionnel

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD
© PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Gérard Larcher, président du Sénat, envisage de nommer Dominique Lottin, actuellement première présidente de la Cour d’Appel de Versailles, au Conseil constitutionnel.

Par Pierre De Baudouin

Une magistrate de Versailles siègera-t-elle bientôt parmi les « Sages » ? Le président du Sénat Gérard Larcher propose de nommer Dominique Lottin au Conseil constitutionnel : l’actuelle première présidente de la Cour d’Appel de Versailles.

Dominique Lottin devrait remplacer Nicole Belloubet, qui a rejoint le gouvernement le 22 juin dernier.

Quatre femmes, six hommes

Reste encore une étape, avant de valider la nomination de la magistrate de 58 ans : la proposition doit être soumise à l’avis de la commission des lois du Sénat.

Et si Dominique Lottin est bel et bien nommée, le nombre de femmes – quatre sièges – au Conseil constitutionnel serait conservée. La parité n’est donc pas encore respectée : six hommes complètent le groupe.

Gérard Larcher prévoyait initialement de nommer Michel Mercier, ancien Garde des Sceaux. Visé par une enquête du parquet national financier, après avoir employé ses deux filles à des postes d’assistantes parlementaires, le sénateur a finalement dû renoncer.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Près du Bourget, un monde mérovingien découvert dans des fouilles archéologiques

Près de chez vous

Les + Lus