"Je ne pense pas qu'il va garder tout le monde." Pour Alain Laisne, délégué CFDT de Bricorama France, comme pour les 55 salariés du site d'Orgeval (Yvelines), le rachat du groupe est source d'inquiétude pour l'avenir de leurs emploi. Le 6 juillet, les deux entreprises ont annoncé la reprise de l'enseigne par l'un de ses concurrents directs : le groupe Les Mousquetaires est propriétaire des enseignes Bricomarché et Bricocash.

"On pensait être repris par quelqu'un de notre groupe", souligne Jeanne Dareseng, hôtesse d'accueil au Bricorama d'Orgeval. Le principal enjeu pour les 1000 salariés de Bricorama en Île-de-France est en effet le système adopté par leur nouvel acquéreur : la franchise. Les magasins seront gérés par des entrepreneurs indépendants en contrat avec l'enseigne. Ils pourront revoir dès 2018 le nombre de salariés ou les conditions de travail (primes, rémunération dominicale, tickets restaurants...). 

► VIDEO. Reportage de Florie Castaingts, Valentine Ponsy et Abdel Joudi. 

Les employés du Bricorama d'Orgeval inquiets du rachat par Les Mousquetaires


Avec l'achat de Bricorama, le groupe Les Mousquetaires compte devenir le numéro 3 du secteur du bricolage en France avec 14% de part du marché. La vente doit encore être validée par l'Autorité de la concurrence.