Les Sables d'Olonne championne en e-réputation : le test

l'e-réputation fait la différence en matière de tourisme balnéaire / © NICOLAS TUCAT / AFP
l'e-réputation fait la différence en matière de tourisme balnéaire / © NICOLAS TUCAT / AFP

Nous préparons nos vacances sur le web. Avec des chiffres de fréquentation en baisse, la saison passée, l'e-réputation peut faire la différence. Les stations vendéennes ont commandé une étude pour connaître leur valeur 2.0. Nous testons les résultats avec notre souris.

Par Xavier Collombier (@Xawa sur Twitter)

Google est devenu votre guide

Le web, vecteur de choix incontournable en matière de tourisme. Google est votre guide pour trouver les promos, chasser les vols de dernières minutes, l'hôtel de vos rêves ou simplement choisir une destination de vacances. Alors comment exister, sortir du lot, faire la différence ? Les recettes sont les mêmes que dans la vraie vie, il suffit de faire parler de soi. Etre présent sur les réseaux sociaux, Twitter Facebook Google +, vanter ses charmes sur un portail, un site, un blog, communiquer quotidiennement  pour enfin sortir du lot. Un vrai travail, croyez-moi. Un nouveau métier, le "community management" , en Français dans le texte animation de communauté. En clair, faire vivre au quotidien votre marque, votre ville, ou vous même sur le web.
Ce qu'il reste de vos efforts, c'est "e-reputation". Dans un moteur de recherche, en tapant quelques mots proches de ce que vous êtes ou représentez, existez-vous, ou pas ? 
Pour enfin le savoir, les stations balnéaires de Vendée en association avec la chambre de commerce et d'industrie ont commandé  une étude au cabinet  canadien d'origine et spécialisé Filteris ("la gestion de l'identité numérique des entreprises et des institutions depuis l' avènement du web social" dixit son site officiel). Voilà le résultat.

L'étude de Filteris

© Filteris INC
© Filteris INC

Si on lit l'étude les villes balnéaires progressent et fond le buzz aussi bien sur les sites web classiques que sur les réseaux sociaux, je ne sais pas ce que cache l'indice de sentimentalité, mais visiblement un petit effort est à faire de ce côté là. Les internautes ne seraient encore pas assez nombreux à faire des déclarations numériques enflammées pour nos  plages de Vendée. Mais pour le reste tout va bien. Sur 21 stations, les Sables d'Olonne arrive largement en tête en matière d'e-réputation. Le Vendée-Globe, accélérateur formidable en matière de communication, n'est sans doute pas étranger aux résultats.
 

Petit test d'e-réputation 

  • Sur Twitter. Un clic et j'ai la météo du jour, fort.
  • Le site de l'office de tourisme est actualisé plusieurs fois dans la journée, et Twitter renvoie vers ces nouveaux articles encore un bon point.
  • Sur Facebook sur la page des Sables : 17 000 fans aux compteurs, je les envie.
     / © facebook
    / © facebook
  • Sur Google + Ah j'ai failli les avoir, ne mettant pas la main sur leur compte au milieu du réseau social de Google.  J'ai sans doute mal cherché (je ni comprends rien avec ses cercles, et le reste, mais qui est sur google + ? enfin) ... à 18h55 l'office de tourisme m'envoie un Tweet, ils sont trop forts ces community managers vendéens.

     

  • Sur Flick'r, le réseau social de photos, les internautes ont posté de nombreux clichés (16128 selon le moteur de recherche interne de Flick'r) et oui l'office de tourisme  possède aussi son propre compte.
  • Tumblr. , la plateforme de blogs, la plus sociale et la plus facile à utiliser. Les posts des internautes existent si on tape "Sables d'Olonne" mais pas de présence officielle (ah ouf ).

  • Soundcloud , pas franchement de présence mais bon Les Sables n'est pas la ville incontournable en matière de musique ou d'échange sonore.
  • Instagram,   sur cette appli pour smarthone (et plus récemment le site accessible sur le net) ultra-populaire de photographies filtrées, l'essentiel c'est que l'on parle de vous. Et comme pour Flick'r, les Sables d'Olonne existe sans problème.

En conclusion, avec quelques clics, je vous confirme la bonne réputation sociale des Sables d'Olonne. Dernier test, une simple recherche google, en tapant "plage france ville" ce matin dans mon navigateur, le premier lien indexé est un article sur le palmarès d'un magazine américain sur les 10 plus belles plages françaises. La Vendée n'est pas citée. L'e-réputation est un travail sans fin.

Bilan touristique 2012 pour les Pays de la Loire

Avec l'été pluvieux, les chiffres de fréquentation touristiques rendus public ces derniers jours sont clairement à la baisse.
bilan du tourisme 2012 en Pays de la Loire
Reportage de Valérie Chopin/Antoine Ropert/Jean-Marc Novier et Gaëlle Potet.

Sur le même sujet

Fine, égérie de l'édition 2017 du Salon de l'agriculture

Actualités locales

Les + Lus