Nantes : Gainsbourg et ses fétiches aux enchères

Un ami de la rue Verneuil gardait les agendas, le coupe-ongles, jusqu'aux paquets de Gitanes de Gainsbarre. Les derniers lots sont en vente ce jeudi. Visite aux fétiches de l'homme à la tête de chou.

Par Xavier Collombier

Le reportage de Stéphanie Pasgrimaud et Thierry Poirier.

Des agendas, son carnet d'adresses, des photos d'identité

L'année dernière à la même époque, l'hôtel des ventes Talma avait déjà vendu mis aux enchères les listes de courses pour Elisa signée Serge ou les cigarettes mal écrasées du meilleur ambassadeur des Gitanes sans filtres.

Des "petits papiers" de Gainsbourg dans la salle de l'hôtel Talma à Nantes avant la vente

L'histoire de Serge

Serge Bouron, il y a 28 ans, sonne à la porte de la rue Verneuil. Gainsbourg lui ouvre, ils deviendront amis et se verront pendant un an en 1985. Bouron, l'an dernier a été le premier surpris du succès de la vente. À l'époque de la vente, notre reporter Christophe Turgis racontait dans son reportage

La note de courses pour Élisa part à 8600 euros ! Plus 20% de frais... Un fan de Gainsbourg dans la salle. Le public applaudit. Les pièces suivantes partent comme des petits pains. "L'amour un poison violent" par à 18 500 euros, un acheteur sur le net


 

Serge Bouron vendeur des "petits papiers" de Serge Gainsbourg

Chaussons et coupe-ongles

Pour cette dernière vente, une paire de chausson fatigué les chaussons (des "zizi(s) du très chic Repetto), le coupe-oncles, une litho de Jane, des cassettes, un bric à brac avec l'ADN d'un monstre sacré de la chanson française.. Le nécessaire pour entretenir la légende.
Portrait de Jane Birkin par Serge Gainsbourg pour l'album Amours des feintes, mis en vente aux enchères le 31 octobre à Nantes à l'hôtel des ventes Talma / © encheres.com
Portrait de Jane Birkin par Serge Gainsbourg pour l'album Amours des feintes, mis en vente aux enchères le 31 octobre à Nantes à l'hôtel des ventes Talma / © encheres.com

À Paris, la maison de la rue Verneuil est devenu un temple, un musée pour Gainsbarre, avec les graffitis des fans scrupuleusement conservés. "Requiem pour un con".....signé du "..fumeur de Havanes".


Maison Gainsbourg restaurée
Jane et Serge Gainsbourg. Le sexy absolu. / © AFP
Jane et Serge Gainsbourg. Le sexy absolu. / © AFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

La Baule. Mesures de sécurité importantes pour le feu d'artifice du 14-Juillet

Près de chez vous

Les + Lus