publicité

Notre-Dame-des-Landes : l'inventaire du bestiaire et de la flore des naturalistes militants

Flûteau nageant,  triton marbré, triton crêté, grand capricorne, font partie de la liste des espèces à transférer dans les fameux arrêtés environnementaux du Préfet avant de reprendre les travaux. Des naturalistes militants font un inventaire beaucoup plus exhaustif en ce moment.

  • Par Xavier Collombier
  • Publié le 27/01/2014 | 16:00, mis à jour le 27/01/2014 | 16:43

La liste officielle

À la fin de l'année dernière, la Préfecture a publié par arrêté la liste des espèces animales à protéger sur le site du futur aéroport du Grand-Ouest à Notre-Dame-des-Landes. L'Etat s'engage à protéger la faune et la flore aquatique des lieux; des mesures de "transferts" seraient même envisagées pour certaines espèces.

Contre-expertise

Des militants naturalistes, réalisent en ce moment une contre-expertise sur le terrain. Pour eux, le compte n'y est pas. 
Dans Ouest-France, Loïc Marion, chercheur au CNRS à Rennes critique l'inventaire officiel et la méthode de transfèrement choisie par les autorités pour 4 espèces animales et végétales seulement

Sur 130 espèces protégées, quatre sont concernées : le flûteau nageant, le triton marbré, le triton crêté, le grand capricorne. Et à chaque fois, seuls quelques individus seront transplantés, à titre expérimental. En fonction de nos connaissances, on peut craindre que ça ne marche pas".


Où est la loutre ?

Les militants s'étonnent, entre autre, de la non présence dans la documentation officielle de la loutre, de la musaraigne aquatique et du triton de blasius.

Qui se cache derrière l'inventaire ?

  • Grand capricorne ou capricorne du chêne  : "une espèce de coléoptères de la famille des Cerambycidae. Cette espèce est protégée, la larve se développe dans les vieux chênes." explique la fiche wikipédia.
  • Triton de blasius : "le Triton de Blasius est un hybride issu du croisement entre les Tritons crêté et marbré." selon le site Poitou-Charentes.nature.
  • Triton crêté : "Triturus vient du grec et signifie 'gardien de la mer' et 'queue', donc les gardiens de la mer qui ont des queues, cristatus vient du latin et signifie ‘crête'." analyse reptiles de France.
  • Flûteau nageant : "Le Flûteau nageant (Luronium natans ) est une petite monocotylédone des milieux aquatiques qui fréquente une grande diversité d’habitats : mares et étangs oligotrophes, rivières à courants , fossés de drainage, bauges à sangliers ou mares intraforestières.
    Endémique européenne, l’espèce a vu son aire de répartition diminuer fortement au cours du dernier siècle, raréfaction principalement liée à la destruction des zones humides "
    détaille le ministère de l'écologie dans son plan d'action pour sauver cette plante.
  • Musaraigne aquatique : "appelé Crossope aquatique, ou Crossope, Musaraigne d'eau, Musaraigne aquatique, Musaraigne ciliée ou encore Musaraigne porte-rame, est une espèce de mammifère insectivore de la famille des Soricidae."  Selon la fiche Wikipédia.
  • Loutre : "La loutre d'Europe (Lutra lutra), souvent qualifiée de loutre commune dans les pays d'Europe où elle est présente, est un mammifère carnivore semi-aquatique et principalement nocturne, de la famille des Mustélidés (sous-famille Lutrinés). Elle est l'une des trois espèces de loutres se rattachant au genre Lutra. En France, on ne trouve que cette seule espèce de loutre." pour le naturaliste Christian Bouchardy.

Excellente nageuse, elle dispose de pattes palmées, d'un corps allongé (60 à 80 cm en moyenne, auquel il faut ajouter une queue épaisse à la base et s'effilant vers l'extrémité de 30 à 40 cm de longueur), pour un poids pouvant aller de 5 à 15 kg. Sa hauteur est d'environ 30 cm au garrot. Son pelage, brun foncé, est composé de deux couches : le poil de bourre, court, très fin, dense et laineux ; et le poil de jarre, long, lisse, brillant et imperméable.

Triton commun © Dimier / MAXPPP

© Dimier / MAXPPP Triton commun

 

les + lus
les + partagés
publicité
Notre Dame des Landes sur Twitter
#NDDL Instagram