Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

TramTrain Nantes-Châteaubriant : histoire d'une résurrection en quelques vidéos

Le tramtrain en gare de Châteaubriant / © Christophe Turgis
Le tramtrain en gare de Châteaubriant / © Christophe Turgis

64 km de voie ferrée toute neuve, un Tramtrain pour transporter les voyageurs, là où il y a 34 ans l'État ne voyait pas l'intérêt de poursuivre un service ferroviaire, voici quelques images pour comprendre pourquoi la ligne de Châteaubriant est un exemple d'aménagement du territoire

Par Christophe Turgis

1995, il est question de rouvrir la ligne de Châteaubriant

Même fermée à tout trafic, les défenseurs de la ligne qui se sont opposés à sa fermeture en 1980, n'ont pas baissé les bras. Dès le début des années 1990, ils réussissent à convaincre le tout nouveau maire de Nantes de faire rouler des trains à nouveau. Il est aussi président du District, la structure intercommunale qui a précédé la Commuanuté urbaine pour la gestion des transports. L'idée alors et de rouvrir la ligne avec de simples autorails, puisque les rails sont toujours là, entre Rezé et Sucé-sur-Erdre.  Nous sommes en 1995, un "voyage" est organisé pour démontrer la faisabilité. Des rails neufs sont même livrés pour rénover les voies... L'ouverture est prévue pour 1997 !

1995, il est question de rouvrir la ligne de Châteaubriant
Les élus du District de Nantes, Jean-Marc Ayrault en tête, veulent rouvrir la ligne de Châteaubriant entre Rezé et Sucé-sur-Erdre.


 

1995, le Tramtrain de Karlsruhe intéresse les nantais

En Allemagne à ce moment là, la ville de Karlsruhe explore une nouvelle technique mixte associant le tramway urbain et le ferroviaire. Un super tramway capable de rouler à la fois sur le réseau urbain municipal et sur les voies de la Deutsch Bahn parmi les trains de voyageurs et de marchandises. En France l'idée fait sursauter les ingénieurs qui voient dans ce Tramtrain une source de catastrophe en cas de collision. Pour autant l'idée fait son chemin et la Semitan qui exploite le tramway nantais avec succès depuis 1984 se verrait bien le faire aller sous une forme ou une autre à la campagne.

1996, le Tramtrain de Karlsruhe interesse les Nantais
Nantes a réinventé le tramway en France, l'idée serait de le faire aller à la campagne à l'intérieur de la nouvelle Métropole qui se dessine. Le modèle existe à Karlsruhe avec le Tramtrain qui va du centre ville jusquedans les villes périphériques par le réseau ferré national. interview de Maudez Guillaussou, DG de la Semitan, et Claude Gobin, maire de Bouaye.

 

1997, Sarrebruck, la ville jumelle de Nantes inaugure son Tramtrain

Puis c'est la ville jumelle de Nantes, Sarrebruck, qui lance son tram train. Partie de rien, la ville ne possède plus de réseau de tram depuis l'après guerre, elle innove cette fois en passant directement de l'autobus au Tramtrain, et en le faisant rouler... jusqu'en France ! Précisément jusqu'à la gare de Sarreguemine où Mercedes vient d'ouvrir une usine automobile pour y construire la célèbre Smart ! Cette fois ci la SNCF ne peut plus ignorer le phénomène, et la question du Tramtrain "à la française", forcément, est ouvertement posée. Alstom sur la base de son tramway urbain déjà livré à plusieurs centaines d'exemplaires dans le monde, conçoit le Citadis Dualys, que la SNCF lui commande pour plusieurs dizaines d'exemplaires. Après avoir acheté également quelques rames au constructeur allemand Siemens. Mais seulement voilà, si le matériel est à peu près au point, il manque des terrains d'expérimentation !

1997, Sarrebruck, la ville jumelle de Nantes inaugure son Tramtrain
Sarrebruck inaugure son Tramtrain, la ville qui ne possédait plus de tramways franchit le pas... et la frontière française en raliant Sarreguemines. interview de Hajo Hoffmann, maire de Sarrebruck, Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et Mr Baufine Ducrocq, directeur délégué au périurbain à la SNCF


 

2006 - 2014, le Tramtrain enfin

Années 2000, les temps ont changé, le tout automobile a fait la preuve de sa faiblesse en termes de capacité de transport, la mobilité quotidienne devient un phénomène de masse. Il faut trouver une autre voie pour les déplacements pendulaires domicile travail. La SNCF se décide enfin à ajouter à son offre de transport un mode intermédiaire moins onéreux que le classique TER.

Il y aura notamment en Alsace la ligne de Than à Mulhouse, exploitée avec du matériel Siemens, où la largeur des trams urbains permet de faire rouler jusqu'au centre ville les Tramtrains de la SNCF. Dans les Pays de la Loire, le nouveau président du Conseil Régional connaît par cœur la question des problématiques de mobilité. Il a été longtemps le président du Groupement des Autorités responsable des Transports (GART). Jacques Auxiette avec Gilles Bontemps, le vice-président en charge des TER, vont s'emparer du dossier et relancer l'idée de l'ouverture de la ligne de Châteaubriant sous forme de Tramtrain... 

La déclaration d'utilité publique est signée en 2006, le chantier peut commencer en 2008 pour une livraison en 2012. C'est Réseau Ferré de France qui conduit le projet. C'est une première à tout point de vue. On tâtonne, RFF plus la SNCF, plus le Ministère des transports qui contrôle la sécurité ferroviaire, plus le SRMTG, (pour faire simple les remontées mécaniques), qui s'occupe de la sécurité des tramways, tout le monde à un avis sur le Tramtrain dont il s'agit de faire un projet exemplaire qui sera répliqué ailleurs en France. Alors forcément les intérêts divergent, les études succèdent aux études, le chantier prend du retard. Entre temps, d'une réouverture partielle jusqu'à Nort-sur-Erdre, le Conseil Régional décide de rouvrir la ligne dans sa totalité. De 2012, l'inauguration est repoussée à 2013... puis au 28 février 2014. Sur 64 km et 11 stations. La ligne de Châteaubriant passe du 19 au 21 siècle.

 

Tramway / Tramtrain : quelle différence ?

Tramway / Tramtrain : quelle différence ?
Le Tramway des ville et le Tramtrain qui v ade la ville à la campagne...


 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Soirée de clôture du Vendée Globe 2017

Près de chez vous

Les + Lus