Pourquoi et comment ne plus consommer des oeufs de batterie

Les conditions de vie terrifiante des poules pondeuses en batterie dénoncées par l'association L214 / © L214/capture écran YouTube
Les conditions de vie terrifiante des poules pondeuses en batterie dénoncées par l'association L214 / © L214/capture écran YouTube

Une nouvelle vidéo terrifiante d'un élevage de poules pondeuses pour la marque U dans le Morbihan filmée, sous le manteau par les activistes de défense de la cause animale L214 nous renvoie à la question, comment faire pour ne plus consommer les oeufs de ces usines à poules ?

Par Xavier Collombier

La vidéo

Trois élevages de poules pondeuses dans le Morbihan pour la marque système U sont montrés du doigt dans cette vidéo réalisée clandestinement par les activistes de la cause animale L214. Pour l'association végétalienne, ces élevages ne sont pas conformes à la législation européenne et française. 
Espace vital par poule de la taille d'une feuille de papier (21 x 29,7), nichoir de ponte sans paille et sur grillage, cadavres d'animaux pourrissant au milieu de leurs congénères, cannibalisme entre pondeuses du fait de l'enfermement, la vidéo est à vous dégoûter à vie des oeufs système U.
Dans sa communication de crise, la société de distribution affirme vouloir arrêter de travailler avec ces fournisseurs ne respectant pas les normes en vigueur, mais elle refuse à la différence d'autres chaînes de supermarché, comme Monoprix, de renoncer à vendre des oeufs de batterie. "Certains consommateurs préfèrent faire le choix d'oeufs en cage car ils coûtent moins cher (...) Nous ne pouvons décider unilatéralement d'imposer au consommateur ce qu'il doit consommer".

vidéo poules pondeuses L214

Comment ne plus consommer d'oeufs de batterie

Sur les oeufs un code certifie aujourd'hui les conditions d'élevage des poules pondeuses. Le marquage des oeufs va de 3 à 0 :

  • Code 3, ce sont les oeufs d'élevages industriels ou de batterie. L'espérance de vie d'une poule n'y dépasse pas un an, les poussins subissent le "sexage" dès la naissance, les mâles étant broyés dès leur premier jour.
  • Code 2, ce sont les oeufs issus de volière ou d'élevage au sol.
  • Code 1, ce sont les oeufs de plein air.
  • Code 0, les oeufs bio.
En France, 68 % des oeufs sont produits dans des élevages industriels, contre 58% dans le reste de l'Europe. Dans notre pays, 45 millions de poules sont enfermées dans ces "usines à oeufs". Elles finissent après un an de ponde intensive dans l'alimentation pour bétail ou dans les bouillons cube instantanés. Selon l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne et des Pays-de-la-Loire, l’Union européenne accuserait un surplus de 15 à 20 millions de pondeuses, sur un total d’environ 350 millions.


Une directive européenne de 1999 et appliquée en France en Janvier 2012, prévoit un espace vital par poule dans un élevage industriel de 750 cm2, la présence d'un nid, d'une litière pour picorer et gratter et d'un perchoir. Les éleveurs français ont profité de la mise en application de la norme pour agrandir et faire grossir leur capacité de production. Les vérifications restent rares. Un rapport d'octobre 2013, du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux du ministère de l'agriculture estimait que les règles de densité ne sont pas respectées et recommandait pourtant la mise en place de contrôles.
Pour l'association de défense animale, CIWF France, ces nouvelles normes restent insuffisantes, "Ces aménagements sont  bien loin de répondre aux besoins des poules, qui ne sont toujours pas en mesure d’exprimer leurs comportements naturels les plus fondamentaux : gratter le sol, construire un nid, prendre un bain de poussière, déployer leurs ailes. Et la hauteur réduite des cages (45 cm) ne permet pas d’avoir des perchoirs assez hauts pour répondre aux besoins de sécurité qu'éprouvent les poules, pour qui se percher en hauteur est indispensable." Nous a précisé Romina Sanfourche, la responsable de la communication de l'association.

Les prix des oeufs

  • Oeufs industriels code 3 : 1,80 € les 6 soit 30 centimes par oeuf.
  • Oeuf plein air code 2 : 2,10 € les 6 soit 35 centimes par oeuf.
  • Oeuf bio code 0 : 3,08 € les 6 soit 0,50 centimes par oeuf. Ces prix étant ceux affichés en ligne par le site de Carrefour.
Passer d'une consommation d'oeuf de batterie à celle d'oeuf de plein air représenterait un surcoût par personne de moins d'un euro par mois. De plus en plus de municipalités en Europe conseillent également tout simplement d'adopter une poule pondeuse à domicile. Elle recycle la plupart de nos déchets, un vrai composteur à deux pattes capable de détruire jusqu'à 150 kg de déchets organiques par an. Une poule produit jusqu'à 300 oeufs par an, tout en débarrassant votre jardin des limaces et autres mousses sur votre pelouse. Accompagné de cet animal familier à l'espérance de vie de plus de 10 ans, nous mangeons plus sainement à domicile et sans empreinte carbone.
this will be mine! http://media-cache6.pinterest.com/upload/229683649715972668_c3seeWe5_f.jpg babybeanandme diy yard
Dans les pays scandinaves et germaniques, des poulaillers urbains ont fait leur apparition depuis quelques années et personne ne crie à l'utopie ou à la folie collective. En France, l'agriculture urbaine n'est plus le dada du bobo. Plans de tomates, herbes aromatiques et légumes s'épanouissent sur les balcons. Bientôt, les poules pondeuses coloniseront nos terrasses. 


L214

Le nom de l'association fait référence à l'article L214 du code rural.  En 1976, les animaux y sont pour la première fois désignés en tant qu'êtres sensibles.
Art L214-1 : " Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. "
L'association s'est illustrée en Vendée l'hiver dernier en tournant une vidéo choc chez le producteur de foie gras vendéen Enerst Soulard, qui a indigné jusqu'aux plus grands chefs de la planète comme Joel Robuchon, décidant d'enlever le foie gras de la carte de ses restaurants. L'association a déposé plainte pour sévice et maltraitance contre l'industriel vendéen. Le procès a été reporté en janvier 2015 au tribunal de La Roche-sur-Yon.

A lire aussi

Sur le même sujet

300 postes de conducteurs de cars à pourvoir chaque année dans la région

Actualités locales

Les + Lus