24 Heures du Mans : derrière les belles images, la réussite du vendéen AMP Visual TV

24 Heures du Mans : derrière les belles images, la réussite du vendéen AMP Visual TV

Les belles images des 24 Heures du Mans sont signées par la société vendéenne AMP Visual TV. L'entreprise créée en 1986 à Olonne-sur-Mer est derrière de très nombreux événements. En 30 ans, elle a réussi à s'imposer en France et à l'international.

Par Matti Faye

La Coupe du monde de football, les Jeux olympiques, le Tour de France mais aussi le débat présidentiel, The Voice ou le Festival de Cannes. Derrière toutes ces images de télévision, il y a une société vendéenne : AMP Visual TV.

C’est elle aussi qui est en charge de la réalisation audiovisuelle des 24 Heures du Mans, dont le départ de la 85e édition va être donné samedi. 250 techniciens et 15 cars régie sont mobilisés cette année.

À l’origine de cette success story vendéenne, on retrouve Gilles Sallé, qui a créé l’entreprise en 1986. Après des études à Paris, il a démarré seul sa société, au sous-sol de la maison de ses parents à Olonne-sur-Mer, comme il l'expliquait en 2016 à Ouest-France.

De 2 à 500 salariés permanents

"En 1986, j’ai créé mon entreprise après avoir fait deux ans d’études sur Paris [...] J’estimais qu’il y avait trop de passe-droit. Je galérais à avoir des stages alors que les autres les obtenaient grâce à la direction de l’école", précisait-il lors d'une conférence en juin 2015 organisée par le Centre d’échanges et de réflexion pour l’avenir (CERA).

"J’ai démarré avec 120 000 francs, un peu plus de 15 000 euros, à l’époque. J’avais emprunté la moitié à mon grand-père et j’avais demandé à mes parents de mettre le reste au capital. Voilà comment ça a démarré."

À son commencement, la société de Gilles Sallé réalise des films d’entreprises pour les sociétés de la région. Mais elle a vite grandi. 


"Le chiffre d’affaires de l’époque d’une année, on le fait aujourd’hui en un peu moins de deux heures", s’amusait-il au CERA. L'effectif est passé de deux collaborateurs à plus de 500 permanents aujourd’hui. Et le chiffre d'affaires atteint désormais 135 millions d'euros.

AMP Visual TV s'est fait connaître grâce à ses cars régie. En 1996, Gilles Sallé prend un grand risque. Il fait à l'époque 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et choisit d’investir la même somme pour construire un car régie équipé des dernières technologies.

Mais son pari paye, il peut désormais couvrir des événements sportifs, culturels partout en France et la liste de clients s'allonge.

Un avion cargo pour l'Afrique du Sud

Aujourd'hui, l'entreprise possède une quarantaien de cars régie. L'un des derniers en date a nécessité plus de 6 millions d'euros d'investissements. Il permet de raccorder jusqu'à 44 caméras et dispose de 44 postes de travail, le plus gros d'Europe.

Pour la Coupe du monde de football 2010, en Afrique du Sud, AMP a dépêché ses cars régie sur place. Et pas le choix pour le transport, il a fallu utiliser un avion cargo !


"C'est arrivé peu de fois : trois ou quatre fois dans l'histoire de l'entreprise", confiait Gilles Sallé au CERA. Mais cela souligne bien sûr le niveau d'expertise de la société vendéenne. 

"Il faut que le prestataire ait un niveau de compétence mondialement reconnu pour que le producteur ait envie de payer un Antonov [ndlr : l'avion cargo]. Ça coûte plus qu'un bras. Une rotation d'Antonov pour aller en Afrique du Sud, ça coûte 600 000 euros."


Notre reportage au moment de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil
Les bonnes affaires d'un vendéen au Mondial brésilien

En 2004, après les films d’entreprises et les cars régie, la société décide de s’implanter dans le marché des studios de télévision, installés majoritairement en région parisienne.

Trois ans plus tard, AMP rachète son principal concurrent, Visual TV. Les numéros 2 et 3 de la prestation audiovisuelle en France ne font plus qu’un.

15 000 heures de programme par an

La société vendéenne s'associe avec un grand nom de l'audiovisuel, Michel Drucker, en 2008. Elle co-gère le fameux Studio Gabriel, installé sur les Champs-Élysées. Grâce à son expertise, toute l'infrastructure technique est modifiée pour passer à la haute définition.


Rien ne semble arrêter la société d'Olonne-sur-Mer. Il y a quelques mois, en mai 2017, AMP a racheté à son principal concurrent Euromedia ses studios parisiens où sont par exemple tournés Quotidien (TMC) et On n’est pas couchés (France 2). La société enregistre près de 15 000 heures de programmes chaque année.

Malgré de nombreuses acquisitions de sociétés, Gilles Sallé a tenu à garder le siège social de l’entreprise à Olonne-sur-Mer. Et cette volonté se voit même dans les détails.

Lors de sa conférence au CERA, il confiait : "Je mettais un point d’honneur à ce que tous les véhicules soient immatriculés dans le 85". La région est aussi attachée à la société, l'Automobile club de l'Ouest a fêté en 2015 les dix ans de sa collaboration avec AMP pour filmer la course des 24 Heures du Mans.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

Aude Amadou

Près de chez vous

Les + Lus