publicité

Attaques terroristes à Bruxelles : l'aéroport de Nantes est-il sûr ?

Il y a une dizaine de jours, un individu radicalisé avait pu prendre l'avion à Nantes avec des couteaux et une petite bonbonne de gaz dans son bagage en soute. Aujourd'hui plus que jamais, avec les attentats à Bruxelles, la question de la sécurité se pose à l'aéroport Nantes-Atlantique.

  • Par Fabienne Béranger
  • Publié le , mis à jour le
Des contrôles renforcés à l'aéroport de Nantes-Atlantique après les attentats de Bruxelles © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP Des contrôles renforcés à l'aéroport de Nantes-Atlantique après les attentats de Bruxelles

Le dimanche 7 mars, un homme, ancien militaire converti à l'islam se présente à l'embarquement pour le Maroc à l'aéroport de Nantes-Atlantique. Il avait été interpellé en novembre dernier à Angers à la suite des attentats de Paris puis assigné à résidence jusqu'à la mi-février. Il n'était plus assigné à résidence lorsqu'il s'est présenté à l'aéroport de Nantes et rien ne lui interdisait de quitter le territoire.

Arrêté à son arrivée au Maroc, il s'est avéré qu'il avait pu passer les contrôles avec des couteaux et une petite bonbonne de gaz dans son bagage en soute

Avec les attentats à Bruxelles, la question de la sécurité peut sembler légitime. Dès ce mardi matin, les patrouilles de la Gendarmerie des transports ont été renforcées dans les 36 aéroports français, côté piste, et la Police de l'air et des frontières (PAF) a renforcé les contrôles en zone publique, selon la DGAC.

La préfecture de Loire-Atlantique a annoncé un "rédéploiement des missions des forces de sécurité" dans le département afin d' "assurer une présence plus forte" notamment à l'aéroport de Nantes-Atlantique ainsi qu'à la gare de Nantes. 
Depuis ce mardi matin, des contrôles supplémentaires sont donc effectués à l'aéroport, des véhicules sont également fouillés sur les voies d'accès à Nantes-Atlantique. Les vols prévus aujourd'hui entre Nantes et Bruxelles sont bien entendus annulés.

Les réactions des politiques des Pays de la Loire suite aux attentats à Bruxelles






L'actu de votre région en vidéo

A Trélazé, Hollande se félicite de la "tendance" à la "baisse du chômage"

François Hollande qui a fait du chômage la condition d'une nouvelle candidature en 2017 s'est félicité mercredi à Trélazé (Maine-et-Loire) que la tendance du chômage soit à la baisse. Il avait auparavant visité une entreprise du département.

Lire l'article
VIDÉO. À Trélazé, Hollande se félicite de la "tendance" à la "baisse du chômage"
les + lus