Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Pour Christophe Béchu et 21 élus LR et UDI, il faut “répondre à la main tendue” par Emmanuel Macron

Christophe Béchu et une vingtaine d'élus LR et UDI jugent que leurs familles politiques doivent "répondre à la main tendue" par Emmanuel Macron / © Josselin CLAIR - maxPPP
Christophe Béchu et une vingtaine d'élus LR et UDI jugent que leurs familles politiques doivent "répondre à la main tendue" par Emmanuel Macron / © Josselin CLAIR - maxPPP

Dans un communiqué de presse commun, Christophe Béchu, le maire LR d'Angers, et une vingtaine d'élus LR et UDI demandent à leurs familles politiques de "répondre à la main tendue" par Emmanuel Macron.

Par FB avec AFP

"Plutôt que les anathèmes, les caricatures, les exclusions, nous demandons solennellement à notre famille politique d'être à la hauteur de la situation de notre pays et de l'attente des Français, qui, au lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron, attendent de nous d'être au rendez-vous de l'intérêt général", estiment les 22 élus.
"Nos familles politiques de la droite et du centre doivent répondre à la main tendue par le président de la République", appellent-ils.
Parmi les signataires de ce communiqué de presse figurent les noms Christophe Béchu, sénateur-maire LR d'Angers, Dominique Bussereau, député et président LR de la Charente Maritime, des soutiens du maire de Bordeaux, ainsi que le député-maire de Reims Arnaud Robinet ou le député-maire
de Coulommiers Franck Riester, des soutiens de Bruno Le Maire.

Certains des signataires de ce communiqué sont régulièrement cités comme ministrables.
Peu auparavant, le secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer, avait "pris acte" de la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, y voyant "une décision individuelle" et non pas "un accord politique". Il avait écarté une exclusion de LR du nouveau Premier ministre, un proche d'Alain Juppé.

Les mêmes partisans de Bruno Le Maire et d'Alain Juppé, dont à l'époque Edouard Philippe, avaient entre les deux tours de la présidentielle mis en garde leur "famille" contre le "rétrécissement de la droite sur une ligne politique exclusivement identitaire et conservatrice", qui serait "sans issue". Ils appelaient notamment à repenser "la façon dont nous portons les valeurs de liberté, de responsabilité, d'autorité de l'Etat et d'attachement à l'Europe".  

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Soirée de clôture du Vendée Globe 2017

Près de chez vous

Les + Lus