Jumping international de La Baule : des chevaux, des hommes et des paillettes

Pénélope Leprevost avec Flora de Mariposa au Jumping de La Baule le 15 mai 2016 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Pénélope Leprevost avec Flora de Mariposa au Jumping de La Baule le 15 mai 2016 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

C’est un rendez-vous que les amoureux du saut d’obstacles ne veulent pas manquer : le jumping de La Baule démarre ce jeudi 11 mai 2017. Quatre jours de grand spectacle gratuit avec des chevaux et des cavaliers d’exception. Du sport de très haut niveau qui devrait attirer 35 000 spectateurs.

Par Emilie Flahaut


Pour cette 57ème édition, la belle et grande piste en herbe du stade François André a fait peau neuve. De nouveaux obstacles ont été mis en place et un écran géant  a été installé sur le champ de course. Si apparemment le parapluie sera de rigueur (à l’exception de dimanche), le spectacle que donneront ces cavaliers et chevaux d’exception devrait vite faire oublier une météo chagrine.
Le jumping de la Baule c’est quatre jours de compétition, mais s’il ne fallait choisir qu’une épreuve, c’est sans aucun doute celle de la Coupe des Nations FEI vendredi 12 mai à 14h.

Trois médaillés olympiques

La coupe des Nations (CSIO5*) est l’un des rares moments dans la vie d’un cavalier de saut d’obstacles où il peut jouer en équipe. Un honneur, une fierté de défendre à plusieurs les couleurs de son pays. La compétition ne s’arrête pas quand on sort de piste mais quand le dernier de l’équipe a fini son tour.
Cette joie de gagner ensemble, l’équitation tricolore l’a éprouvée aux  Jeux Olympiques de Rio en août dernier. L’or par équipe en saut d’obstacles pour Philippe Rozier, Roger-Yves Bost, Pénélope Leprevost et Kevin Staut…  Trois d’entre eux seront à La Baule.

Philippe Rozier, Roger-Yves Bost, Pénélope Leprevost, Kevin Staut médaillés olympiques en saut d'obstacles par équipe aux jeux de Rio. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP
Philippe Rozier, Roger-Yves Bost, Pénélope Leprevost, Kevin Staut médaillés olympiques en saut d'obstacles par équipe aux jeux de Rio. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP

Car Philippe Guerdat, le sélectionneur, compte bien engranger de bons résultats. La Baule n’est que la deuxième étape de la Coupe des Nations qui se déroule jusqu’en septembre. Il a donc fait appel à trois des médaillés olympiques: Kevin Staut avec Rêveur de Hurtebise HDC, Pénélope Leprevost avec Flora de Mariposa et  Roger-Yves Bost avec Sangria du Coty. Le quatrième sera Cédric Angot et Saxo de la Cour, auteur d’une belle performance à Lummen en Belgique lors de la première étape où la France avait pris une brillante deuxième place derrière l’Allemagne. Le réserviste sera Bernard Briand-Chevalier avec Qadillac du Heup.

Face aux Bleus, l’Allemagne avec notamment Marcus Ehning et Daniel Deusser, la Suède du vice-champion olympique Peder Fredricson, l’Irlande et la Suisse sont sur le papier les équipes les mieux armées pour jouer les premiers rôles. Aux Bleus de tenir leur rang pour espérer monter sur le podium. Leur dernière victoire à La Baule remonte à 2013.

Les autres temps forts de La Baule

Le spectacle ne s’arrête pas vendredi soir, il se poursuit samedi à 13h avec le Derby de la région Pays de la Loire. Un parcours de 1 100 m environ comprenant 21 difficultés, mêlant obstacles traditionnels et obstacles naturels.
Et dimanche place au Grand Prix Longines de la ville de La Baule à 13h, dernière épreuve  majeure, qualificative pour les championnats d’Europe cette année et les Jeux Equestres Mondiaux de 2018. Cette épreuve à 1m60, comme l’étape Coupe des Nations, est réservée aux 50 meilleurs couples du concours. Ce sera donc la crème des cavaliers et des chevaux qui rivalisera dans un barrage ultime pour refermer ce jumping en beauté.

Enfin La Baule ne serait pas La Baule sans ses célébrités qui pratiquent le saut d’obstacles. Guillaume Canet, Marina Hands, Julien Courbet et Benjamin Castaldi sont engagés dans le CSI1* samedi et dimanche.

►Les dix derniers vainqueurs de la Coupe des Nations à La Baule
  • 2016  Allemagne
  • 2015  Belgique
  • 2014  Pays-Bas
  • 2013  France
  • 2012  Allemagne
  • 2011  Allemagne
  • 2010  France
  • 2009  France
  • 2008  Allemagne
  • 2007  Allemagne

Coupe des nations : mode d’emploi

• Chaque nation a choisi six étapes. Seuls ses 4 meilleurs résultats sont pris en compte.
• Le vainqueur de la Coupe des Nations marque 100 points, le deuxième 90, le troisième 80, le quatrième 70, le cinquième 60; le sixième 55, le septième 50 et le huitième 45.
• A la fin de la saison, les 7 meilleurs nations de la Division 1 (ainsi que l’Espagne si elle n’est pas dans les 7) seront qualifiées pour la finale mondiale à Barcelone. Elles retrouveront les deux meilleures de la Division 2 européenne, 2 nations d’Amérique du Nord et centrale, 2 nations d’Amérique du Sud, 2 du Moyen-Orient (Qatar et Emirats Arabes Unis), 2 d’Asie et 1 d’Afrique.

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus