Nantes : épuisés les magistrats boycottent la rentrée solennelle

© CC Jean-Pierre Dalbéra Flickr
© CC Jean-Pierre Dalbéra Flickr

Combien seront-ils à boycotter l'audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance de Nantes ce jeudi ? La motivation semble forte pour exprimer la colère chez les magistrats qui n'en peuvent plus du manque de moyens. Ils ont le soutien de leur Président.

Par Olivier Quentin

Des arrêts maladies non remplacés, des départs à la retraite qui laissent un poste vaccant, des dossiers qui s'accumulent, les magistrats du Palais de Justice de Nantes multiplient les difficultés depuis plusieurs années.

Sept postes sont à pourvoir dans ce Palais de Justice qui n'est déjà pas surdoté. "La Juridiction de Nantes est en souffrance, déclare le Président du TGI Rémi Le Hors, la Justice à Nantes ne fonctionne que par la grande mobilisation des fonctionnaires et des magistrats." Un hommage qui fera chaud au coeur de ses collègues mais qui ne résoudra pas les problèmes.

► notre reportage en vidéo
Boycott Rentrée Solennelle TGI Nantes

Le manque de moyens se vit au quotidien tant pour les fonctinnaires que pour les justiciables. Il faut jusqu'à 15 mois d'attente pour traiter un dossier de pension alimentaire.

Les magistrats nantais ont donc appelé à boycotter l'audience solennelle de rentrée pour alerter une nouvelle fois leur hiérarchie sur cette situation. 

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus