Nantes : toutes à moto, pas seulement une histoire de parité

Toutes à moto sur le Cours des 5O otages. / © Jean-François Chevreau.
Toutes à moto sur le Cours des 5O otages. / © Jean-François Chevreau.

Elles ont défilé dans les rues de Nantes et le long de la Loire avec des ballons roses pour la journée de la femme. Chez les machos sur deux roues, les femmes se sont battues pour récupérer elles aussi ce que ces messieurs voyaient comme leurs attributs exclusifs. 

Par Xavier Collombier

Un millier de femmes ont défilé dans les rues de Nantes en moto le jour de la journée de la femme. Toutes à moto, une initiative lancée à Paris en 2010  pour célébrer ces femmes "libres, déterminées, affranchies des convenances, audacieuses, actuelles" qui roule à moto. Elles représentent seulement 20% des pilotes en France. 
toutes à motos nantes 2015

Une manifestation similaire a eu lieu également au Mans aujourd'hui. La journée s'est clôturée par un flashmob "break the chain" était la chanson choisie à dessin. 

Comme l'écrit Mélusine, permis obtenu en 2004, sur le blog de l'association "Toutes en Moto", cette journée est l'occasion de faire la fête et de célébrer la liberté d'être  "mi-femme" "mi-machine".

Son ronronnement m’apaise, je suis libre d’aller où je veux, comme je veux. Affranchie des contraintes, dès les premiers mètres je me sens mieux, heureuse, faisant corps avec ma machine. Nous ne sommes plus qu’un élément mobile mi-femme, mi-métal.

Avec la vitesse, le souffle de l’air caresse mon visage, je passe la seconde.

Plus rien ne peut m’arrêter…

Je suis libre…

A lire aussi

Sur le même sujet

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus