Passion : un Monsieur Solex à Saint-Etienne de Montluc

Franck Meneret devant quelques-uns de ses solex
Franck Meneret devant quelques-uns de ses solex

Franck Meneret est tombé non pas du solex mais dans le solex à 13 ans et ne s'est jamais défait de cette passion. Il en possède une quarantaine de modèles. C'est devenu un expert.

Par Olivier Quentin

Son premier Solex est toujours là, parmi les quarante autres. Un enchevêtrement hallucinant dans sa remise à Saint-Etienne de Montluc, en Loire-Atlantique. Et il n'y a pas que des Solex d'ailleurs dans cette caverne d'Ali Baba. En tout, deux cent cinquante (chiffre approximatif) cyclomoteurs dont le plus ancien date de 1921. Dans ce fatras on tombe sur des petits trésors, comme cette Gitane Testi star des ados des années 70. Ou ce cyclo électrique, le Hercules (allemand) qui date de 1972, bien avant la COP 21 nous fait remarquer Franck. 

Fan du solex

Suivre ce collectionneur dans son antre est mission impossible, où alors il faut prévoir du temps, beaucoup de temps. Les histoires sont aussi nombreuses que les pièces exposées ici. Franck est devenu au fil des années un expert du Solex rédigeant plusieurs livres avec son épouse Sylvie sur la question. Pourquoi s'être passionné à ce point pour le moteur à galet ? Bonne question. Franck fait remonter cette addiction à ses 13 ans lorsqu'il a découvert chez son grand-père un vieux Solex rouillé. lequel lui a été offert  deux ans plus tard. Et c'était parti ! Pour en rénover un, il en récupère d'autres. "Le solex c'est un peu l'image de la France, tout le monde a un frère, un oncle ou une cousine qui a eu un Solex." nous explique-t'il. L'appartement de ses parents à Paris devient vite trop petit. Lorsqu'il arrive dans la région nantaise, la collection prend de l'ampleur et s'enrichit de tous les types de cyclomoteurs. Dans les années 50 il en existait trois cent cinquante marques différentes ! Dont certaines produites à Nantes comme Syphax, Ninon, Stella ou les moteurs Pigmy.

Jusque dans la maison

Et si on continue la visite dans le bureau où Sylvie et Franck écrivent leurs revues spécialisées, on trouve encore des pièces détachées, des outils et même des collections de modèles réduits. La passion de ce couple a tout envahi. Dix sept livres au compteur, sur les cyclomoteurs mais aussi la réparation automobile ou les caravanes mais rien d'étonnant, Franck est professeur de mécanique au Lycée de La Joliverie à Saint-Sébastien sur Loire. Pour ceux que ça intéresse, Franck Meneret sera à la bourse auto-moto de la Beaujoire à Nantes dimanche 10 janvier prochain.

Le reportage de O. Quentin, B. Vioche & F. Thibert
Passion : un Monsieur Solex à Saint-Etienne de Montluc
Avec Franck Meneret, collectionneur.

Sur le même sujet

La Baule. Mesures de sécurité importantes pour le feu d'artifice du 14-Juillet

Près de chez vous

Les + Lus