publicité

Nantes-Saint-Nazaire : un nouveau SCOT pour 830 000 habitants

Les élus des six Intercommunalités du pôle Métropolitain Nantes‐Saint Nazaire ont adopté le SCOT 2016‐2030, une stratégie commune et des objectifs concrets pour aménager le territoire, entre attractivité et préservation de l’environnement, et pour des villes solidaires et durables

  • Par Christophe Turgis
  • Publié le 10/03/2016 | 16:46, mis à jour le 10/03/2016 | 16:46
Le SCOT 2016-2030 du pôle Métropolitain Nantes‐Saint-Nazaire a été adopté, il fixe une vision commune de développement pour les 830 000 habitants des 61 communes qui le composent © Marc Roger / Maxppp

© Marc Roger / Maxppp Le SCOT 2016-2030 du pôle Métropolitain Nantes‐Saint-Nazaire a été adopté, il fixe une vision commune de développement pour les 830 000 habitants des 61 communes qui le composent

Les 6 intercommunalités de pôle Métropolitain Nantes‐Saint Nazaire, soit : Nantes Métropole, Saint-Nazaire Agglomération et les communautés d’Erdre et Gesvres, Loire et Sillon, Cœur d’Estuaire et le Pays de Blain, viennent de terminer un travail de près d'un an et demi qui fixe des règles et des ambitions cohérentes pour l'ensemble du territoire.

Les grands axes du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) sont désormais traduits en règles d’urbanisme qui s’imposeront aux différents Plan Locaux d’Urbanisme intercommunaux en cours d’élaboration.

Concrètement, le SCOT touche à l'habitat, à l'environnement, aux mobilités, à la forme urbaine, à l'économie. Les 61 villes et communes qui le composent ne sont pas mises en concurrence, mais unissent leurs compétences et leurs avantages pour former une "ville" cohérente et vivable.


En matière d’habitat

100 000 logements supplémentaires dont 94% dans les agglomérations et des pôles structurants (Savenay, Treillières, Blain, Nort‐sur‐Erdre et Saint‐Etienne-de-Montluc) pour réduire l’étalement urbain
1 logement sur 3 construit sera un logement social et au moins 20% de logements sociaux dans les quatre intercommunalités (Loire et Sillon, Cœur d’Estuaire, Pays de Blain et Erdre et Gesvres) qui ne sont pas soumises à l’application de la Loi SRU
La construction d’au moins 10 logements sociaux supplémentaires d'ici 2030 dans les plus petites communes


En matière d’environnement

Réduction de 40% des émissions de Gaz à effet de serre à l’horizon d’ici 2030
Porter à 32% la part d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’ici 2030
Valorisation et protection de 41% du Scot en réservoirs de biodiversité
Sanctuarisation de 80 000 ha d'espaces agricoles pour les 20 ans qui viennent


En matière de mobilités

Mettre en place un cadencement ferroviaire à la ½ heure sur l’ensemble du réseau
développer les alternatives à la voiture individuelle
développer les modes de déplacements doux (vélo, marche à pied)
renforcer l'accessibilité interrégionale, nationale et internationale (AGO, LNOBPL, Grand Port)


En matière de forme urbaine

Diminution de 50% de la consommation d’espace par l’urbanisation
Limiter l’étalement urbain en encadrant fortement les évolutions des écarts, hameaux, villages
protéger le paysage en instaurant des coupures vertes
 


En matière d’économie

Adoption d’une stratégie de développement des zones d’activités identifiant les parcs majeurs, les parcs structurants et les parcs de proximité
soutien au développement portuaire et à la logistique urbaine
maîtrise des implantations commerciales de périphérie et développement du commerce en centres villes

les + lus
les + partagés