Cinéma : la réalisatrice Raphaëlle Jean-Louis revient de Cannes des étoiles plein les yeux

© CC Raphaëlle Jean-Louis
© CC Raphaëlle Jean-Louis

Avant son départ pour le Festival de Cannes, nous avions rencontré cette jeune réalisatrice ligérienne, dont  le troisième court-métrage "Quand vais-je te revoir ?"  était sélectionné au Short Film Corner.
De retour de la croisette, elle nous livre ses impressions.

Par Murielle Dreux

"Mon séjour à Cannes a été extra !" se réjouit Raphaëlle, "j'y suis allée en compagnie de l'acteur principal du film Mickaël Winum"
Tout a commencé pour elle comme dans un rêve avec le choix des tenues pour la montée des marches. Pour l’occasion la marque japonaise Taé Ashida lui a prêté plusieurs robes de haute couture arrivées directement par avion. "J'étais très étonnée et si contente de commencer l'aventure ainsi. Et pour l’anecdote : j’avais essayé la robe que portait la réalisatrice japonaise Naomie KAWASE."

Et la montée des marches ?  

"C'est une expérience inoubliable, au-delà des strass et des paillettes, c'est la fierté d'être là pour présenter mon film "Quand vais-je te revoir ?". Je me suis dit au fond de moi : " je me suis battue et j'y suis arrivée". Je viens d'un milieu modeste, je suis infirmière et donc très fière d'être arrivée jusqu'ici."


Ce fut une semaine riche pour la jeune réalisatrice, entre la diffusion des longs et courts métrages en compétition, la visite du site du festival de Cannes, le village international, la Quinzaine des réalisateurs... un moment d'émotion et de rencontre. "J’ai pu échanger avec des producteurs américains, pour inscrire mon film à des festivals là-bas. J'ai également rencontré un acteur-réalisateur-producteur coréen avec qui je garde contact. Et surtout c’est l’occasion de rencontrer des acheteurs, comme ARTE, TF1, France Télévisions, des exploitants de cinéma, des producteurs... avec qui je compte bien garder un lien pour la suite. De belles rencontres professionnelles lors du marché du film, mais aussi simplement, lorsque je prenais un sandwich sur un banc, les relations se font assez facilement."
 

"Cannes, m’a donné une énergie supplémentaire pour travailler sur mon premier long-métrage que j'écris actuellement sur le thème des soignants. J'aimerais beaucoup qu'il soit fini pour la fin de l’année 2018, et j'espère que ma prochaine montée des marches se sera pour le présenter !" nous confie-t-elle. 

Pour ce qui est de son court-métrage "Quand vais-je te revoir ?" qui était sélectionné, il est inscrit à divers festivals, une diffusion est prévue sur Reims (une des villes du tournage) et sur Paris avec certainement la présence de Chantal Lauby, qui a eu un vrai coup de cœur pour ce film, "un honneur !"

Le retour à la vraie vie ?

"Depuis cette semaine cannoise, j'ai repris mon activité d'infirmière en Loire-Atlantique, mais je ne manque pas de penser au cinéma chaque jour."


Retenez bien son nom, Raphaëlle Jean-Louis est un talent à suivre ...




Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Fusillade Vigneux-en-Bretagne Août 2013

Près de chez vous

Les + Lus