publicité

FC Nantes: les Canaris sur un petit nuage après leur victoire 2-1 face au FC Lorient

Vainqueur 2-1 d'un FC Lorient apathique, le FC Nantes enchaine un douzième match consécutif sans défaite en Ligue 1 et se hisse à la 5eme place du classement. 

  • Malik Taieb
  • Publié le , mis à jour le
Sala et Bedoya, artisans de la victoire du FCN face aux Merlus © Loïc Venance - AFP

© Loïc Venance - AFP Sala et Bedoya, artisans de la victoire du FCN face aux Merlus

Des rafales violentes étaient attendues hier soir sur Nantes, elles ont terrassé la défense lorientaise dès le début de match ! Pourtant habitués aux tempêtes, les Lorientais n'ont pas affronté les éléments comme l'aurait voulu leur entraineur, Sylvain Ripoll. Attentistes et sur le reculoir face au vent de face nantais, ils plient dès la neuvième minute sur une belle action collective du FCN, conclue par un Adryan de plus en plus convaincant (1-0, 9eme).
Avec une récupération haute et un jeu fluide, les Canaris séduisent et doublent logiquement la mise à la suite d'un centre de Thomasson déposé sur la tête de Emiliano Sala (2-0, 39eme). Dominateurs dans le jeu et réalistes en première période, les Nantais vont néanmoins se montrer un peu trop gestionnaires en seconde. Une faute de Lenjani dans la surface de réparation permet à Moukandjo de réduire le score sur pénalty (2-1, 79eme).

Un vent de fraicheur !

Adryan, Sala, Gomis, Bedoya... Ils étaient en plein doute lors de la première partie de saison, ils sont les artisans de la victoire face à Lorient samedi soir. Plus équilibré, le FC Nantes n’est plus seulement une équipe compacte et difficile à jouer, il est aussi animé par une justesse technique et un enthousiasme qui lui permet aujourd’hui de nouer de nouvelles ambitions en championnat.
En marquant 12 buts en 7 matchs de Ligue 1 depuis début janvier, les Nantais ont autant fait trembler les filets que lors des dix-neuf premières journées (13 buts). Ce renouveau offensif s'explique évidemment par le retour en forme des joueurs recrutés cet été mais aussi par un collectif mieux huilé.  Outre son solide socle défensif, le FCN a trouvé en Guillaume Gillet, Adrien Thomasson, Adryan ou encore Alejandro Bedoya, une assise technique qu'il ne possédait pas ces dernières saisons. Sur les côtés, le choix des latéraux recrutés cet été ne suscite aucune réserve, même Lenjani est aujourd'hui plus qu'une doublure. Devant, les Sigthorsson, Sala ou encore Bammou peuvent enfin s'exprimer car mieux alimentés et surtout mieux soutenus dans leur travail de sape...


Mais quelques nuages à l'horizon…

Michel Der Zakarian est en fin de contrat, ses résultats plaident donc actuellement pour lui. Mais alors que l’on pensait son avenir conditionné à une qualification européenne, le président Kita a laissé planer le doute ce samedi au micro de Canal+ : "Il faut voir de quelle façon on voit le club d’ici 3 à 5 ans. Mon rôle est de définir une certaine stratégie, du moment qu’on est d’accord avec moi, il n’y a pas de problème ! Mais si ce n’est pas le cas, pourquoi voulez-vous que je garde ?" Après ces propos, difficile d’imaginer les deux hommes continuer leur route ensemble à l’issue de la saison. Il y a encore deux mois, cette réaction n’aurait pourtant choqué personne…
les + lus
les + partagés