Les lycéens nantais en jupe pour lutter contre le sexisme

En 2014, de nombreux lycéens avaient joué le jeu pour la journée de la jupe. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
En 2014, de nombreux lycéens avaient joué le jeu pour la journée de la jupe. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Ce vendredi, les lycéennes et les lycéens nantais sont appelés à porter une jupe pour soutenir la cause de l'égalité entre les hommes et les femmes. 

Par Romane Idres

Ce sont les syndicats lycéens qui ont décidé de relancer la "Journée de la Jupe", qui avait été mise en sourdine depuis 2014. Cette journée qde lutte contre le sexisme avait rencontré un franc succès à l'époque, mais des affrontements avait éclaté à Nantes entre des lycéens et des militants anti-mariage pour tous. 

"Notre idée est de détourner ce symbole qui tend à dire que les femmes ont ce type de vêtement et les hommes un autre", explique le Syndicat Général des Lycéens dans un communiqué. "Le sexisme croît dans nos établisssements scolaires, c'est un vrai constat alarmant.

Dans les lycées de la ville, la Journée de la Jupe s'accompagne de plusieurs initiatives de sensibilisation.

A Camille Claudel par exemple, les élèves participent à des ateliers depuis le début de la semaine. "Chaque jour à la sortie du self, deux filles et deux garçons interpellaient les autres élèves en se mettant dans le rôle supposé du sexe opposé. Par exemple une fille qui fait de la boxe, et un garçon qui fait du tricot.", raconte Ugo Saba, le lycéen qui gère le projet.

Ouvrir le débat 


Les élèves écrivaient ensuite ce qu'ils en pensaient sur des post-it. Ajoutez à cela un café philo, des débats et un atelier de théâtre d'improvisation : tous les moyens sont bons pour déclencher une discussion entre élèves, et pourquoi pas avec les professeurs. 

"C'est un bon moyen de sensibiliser sur les genres, de faire réagir les gens. Certains sont enfermés dans des dogmes traditionnels. Ils réagiront à ses initiatives, et ça peut les sensibiliser.", explique Elias Herody, élu au Conseil de la vie lycéenne du lycée Guist'hau, où des débats sont organisés.

Au lycée des Bourdonnières, un ciné-débat est proposé autour de "La journée de la jupe", le poignant téléfilm de Jean-Paul Lilienfeld sur une professeure de français dans un collège difficile et qui évoque les relations difficiles, voire violentes, entre les filles et les garçons. 

Sur le même sujet

Fusillade Vigneux-en-Bretagne Août 2013

Près de chez vous

Les + Lus