Nantes : double visite ministérielle, manifestations et ligne de tram coupée

Le Premier ministre, Edouard Philippe, passe la journée à Nantes ce vendredi. Il doit rencontrer les présidents d'agglomération à la Cité des congrès avant de rejoindre la Garde des Sceaux au palais de justice. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP et Yann COATSALIOU / AFP
Le Premier ministre, Edouard Philippe, passe la journée à Nantes ce vendredi. Il doit rencontrer les présidents d'agglomération à la Cité des congrès avant de rejoindre la Garde des Sceaux au palais de justice. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP et Yann COATSALIOU / AFP

Le Premier ministre, Édouard Philippe va  rencontrer les présidents d'agglomération à la Cité des congrès dans la matinée avant de rejoindre la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet au palais de justice. Manifestations et perturbations sur la ligne 4 du tram.

Par Jean-Marc Lalier

Édouard Philippe interviendra à la Convention nationale de l’Assemblée des Communautés de France à la cité des Congrès de Nantes. Le congrès rassemble des élus de 922 intercommunalités, ils s'inquiètent de la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des foyers et du gel des contrats aidés.
En début d’après-midi le Premier ministre doit rejoindre la garde des Sceaux, Nicole Belloubet au palais de justice de Nantes.
Une rencontre avec les magistrats et les fonctionnaires qui y travaillent, c’est sans doute aussi l’occasion pour ces gens de justice, d’évoquer le manque de moyens.
Mais les deux ministres sont là avant tout pour lancer les "chantiers de la justice", une concertation sur les réformes à mener pour améliorer le fonctionnement de la justice. Elle devrait déboucher sur un projet de loi début 2018.

Des manifestations sont prévues :

Manif du comité d'accueil des opposants à la réforme du code du travail. L'intersyndicale a prévu de se rassembler entre midi et 14 h devant la préfecture.
Une autre manif à partir de 13h30 organisée le collectif d’associations qui se bat pour le maintien des emplois aidés, devant le palais de justice de Nantes.

Deux autres manifestations concernant la PMA :

Manif ce matin concernant la PMA, ici des pro-PMA devant la cité des Congrès de Nantes. / © Olivier Quentin / France3 Pays de la Loire
Manif ce matin concernant la PMA, ici des pro-PMA devant la cité des Congrès de Nantes. / © Olivier Quentin / France3 Pays de la Loire
►Interview de Trisha Gressus-Nallapane, militante association parents et futurs parents gays et lesbiens
Trisha Gressus-Nallapane Militante association parents et futurs parents gays et lesbiens
Trisha Gressus-Nallapane Militante association parents et futurs parents gays et lesbiens - France 3 pays de la loire - France 3 pays de la loire


Les "Nantais pour la famille", groupe opposé à la PMA, organise un rassemblement à 10 h pour protester contre le projet d'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. En réaction un appel est lancé à l’ensemble des associations de défense des droits des gays et lesbiennes et trans et des droits des femmes à un contre-rassemblement pacifiste ce vendredi 6 octobre à 10h à̀ la Cité des Congrès (devant le CIC).

Ligne 4 du tram coupée

En raison de cette visite officielle à La Cité des Congrès, un périmètre de sécurité est imposé, la ligne 4 est coupée entre île de Nantes et Foch.

Philippe et Belloubet défendent leurs réformes judiciaires face aux magistrats

Le Premier ministre Edouard Philippe et la garde des Sceaux Nicole Belloubet ont défendu ce vendredi 6 octobre au Palais de justice de Nantes leurs "chantiers de la justice", qu'ils veulent d'abord "pragmatiques", et qui ont reçu un accueil très réservé des syndicats de magistrats. Le chef du gouvernement a souligné qu'il ne promettait pas le "grand soir judiciaire", tandis que la ministre a affiché une "ambition de pragmatisme, de concertation,
de rapidité."

Le but est de faire adopter "l'été prochain" des réformes, liées à une loi deprogrammation de la justice courant jusqu'en 2022.
Edouard  a été interpellé lors d'une table ronde par Véronique Rouillon, vice-présidente au tribunal de grande instance de Nantes, sur les manques de moyens de la juridiction. "Une personne qui nous saisit pour un droit de visite et d'hébergement de ses
enfants devra attendre 17 mois pour voir le juge", a souligné la magistrate. La garde des Sceaux a répondu en mettant en avant l'augmentation de 3,9% l'an prochain du budget de la justice.

Jeudi, Nicole Belloubet avait présenté aux magistrats et aux avocats les cinq "chantiers" sur lesquels des personnalités qualifiées vont plancher jusqu'au 15 janvier: transformation numérique, procédure civile, procédure pénale, efficacité des peines, et organisation territoriale des juridictions.
Les syndicats de magistrats ont accueilli avec fraîcheur les pistes de la ministre, le premier d'entre eux, l'Union syndicale des magistrats (USM), parlant d'une "concertation de façade".

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus