publicité

Nantes : un "drive" pour le cannabis à Bellevue

La voiture stationnait en permanence à la limite de Nantes et Saint-Herblain dans le quartier Bellevue et ouvrait 7 jours sur 7 entre 11h et 2h du matin, bien connue de la clientèle des environs, elle l'était également des services de police...

  • Par Christophe Turgis
  • Publié le 25/03/2016 | 11:53, mis à jour le 25/03/2016 | 11:59
Le quartier Bellevue à Nantes / Saint-Herblain © f3

© f3 Le quartier Bellevue à Nantes / Saint-Herblain

Le "commerce" avait commencé dès la sortie de prison d’un majeur de 25 ans bien connu des services de police pour des faits similaires (interpellé le 2014 avec 30 kg d’herbe de cannabis et 90 000 euros).
Son mode opératoire était identique : il utilisait des mineurs pour déplacer le produit et pour procéder aux transactions.

La brigade des stupéfiants a effectué de nombreuses surveillances avec notamment une caméra financée et mise à disposition par la mairie de Nantes. Elle identifiait les deux mineurs de 15 et 17 ans employés comme vendeurs. Deux mineurs également connus des services de police pour détention de stupéfiants en 2015 et 2016.

Leur petite entreprise ne connaissait pas la crise, les deux mineurs prenaient leur service tous les matins, récupéraient les clés de cave devant le domicile du majeur, puis allaient dans les caves d’une résidence située à proximité récupérer le produit. Le produit n’était pas stocké dans le véhicule mais dans diverses cachettes situées aux alentours. Ils remettaient ensuite les clés à leur place dans un buisson afin de ne pas être interpellé avec...

Par mauvais temps, les vendeurs attendaient les clients à l’intérieur de la voiture ou sur des chaises devant lors du beau temps ! Quand des clients, entre 40 et 50 clients par jour, se présentaient au "drive" les petits vendeurs allaient récupérer le produit dans les cachettes. La transaction elle se faisait sur la voie publique. Moyenne d’une transaction : 20 euros, soit chiffre d’affaire de 1000 euros par jour.
Le majeur restait toujours à distance du véhicule. Il était vu récupérer les clés dans le buisson.

Ce mardi 22 mars au  matin, un dispositif était mis en place par la brigade des stupéfiants, assistée du groupe de voie publique. Les deux mineurs étaient interpellés alors qu’ils se rendaient dans les caves récupérer le produit. Ils étaient en possession d’une clé ouvrant la porte accédant aux caves et d'une seconde clé ouvrant la cave où était stocké le produit.
Le jeune de 15 ans avait sur lui prêt à la vente 101 gr de résine en barrette et 54 gr d’herbe en petits sachets. Chaque jeune avait deux portables sur lui : un perso et un pro, en lien constant avec le majeur notamment aux heures d’ouvertures du "drive".

La perquisition dans la cave permettait la découverte de 705 grammes d’herbe et 1,3 kg de résine (483 sachets d’herbe de cannabis conditionnés prêts à la vente + 63 sachets de résine de cannabis le tout estimé à la revente 9750 euros), ainsi que plusieurs balances, du matériel de découpe, des sacs de conditionnements, une arme de poing à gaz ressemblant à un pistolet automatique, une arme d’épaule modifiée et des munitions.

Le majeur était interpellé à son domicile. La clé du véhicule y était retrouvée.

Le propriétaire de la cave avait perdu son trousseau de clés et ne s’y rendait jamais. Quant au propriétaire du véhicule, il l’avait vendu au mineur de 17 ans. 

Les deux mineurs ont gardé le silence durant leur audition. Le majeur a nié les faits.

Les trois ont été déférés en fin de matinée. Le majeur passait en comparution immédiate. L’un des mineurs était placé en centre d'éducation fermé et l’autre en détention provisoire.
les + lus
les + partagés