Avec la nomination de Nicolas Hulot l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes verra-t-il le jour ?

Nicolas Hulot sur le site de Notre-Dame-des-Landes le 9 juillet 2011 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Nicolas Hulot sur le site de Notre-Dame-des-Landes le 9 juillet 2011 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Nicolas Hulot vient d'être nommé ministre de la Transition Ecologique. Il aura à gérer l'épineux dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Par Fabienne Béranger

Le 27 juin dernier, au lendemain du référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes qui avait vu la victoire du "Oui", Nicolas Hulot, s'exprimait au micro d'Europe 1.
Celui qui compte parmi les opposants historiques au projet d'aéroport du Grand Ouest déclarait alors: "À partir du moment où il y a un référendum, qu'il a été massivement voté pour le oui, c'est au gouvernement de prendre ses responsabilités. Mais cela n'enlèvera pas la détermination de certains".

"Chacun sait que ce référendum a été fait en dépit du bon sens, sur un territoire qui n'est pas représentatif. Il fallait faire une consultation plus large."
ajoutait-il.
Aussitôt prononcée la nomination de Nicolas Hulot, Philippe Grosvalet, président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, a réagi dans un communiqué de presse : "Le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes s’appuie, je le rappelle, sur une double légitimité : démocratique et juridique", insistant sur la victoire du Oui à l'issue du référendun de juin 2016, se réjouissant "de l’engagement du nouveau Président de la République de "respecter le résultat du référendum et de faire cet aéroport ".
Et Philippe Grosvalet de conclure : "Toutes les conditions sont donc réunies pour lancer l’aéroport du Grand Ouest".
Le syndicat mixte aéroportuaire du grand ouest, dont Philippe Grosvalet fait partie, déclare que "l'ensemble des élus se tient à la disposition du Président de la République, du Premier ministre et du Ministre de la Transition écologique et solidaire" afin de "travailler dans les plus brefs délais à la concertation préalable à la mise en œuvre opérationnelle de cet équipement indispensable au développement du Grand Ouest. La volonté unie du nouvel exécutif devrait permettre de débuter les travaux d'ici 6 mois."



Le gouvernement Philippe

► Les ministres d'Etat

  • Gérard Collomb (ministère de l'Intérieur)
  • Nicolas Hulot (ministre de la Transition Ecologique et Solidaire)
  • François Bayrou (garde des Sceaux)

► Les ministres

  • Sylvie Goulard (Ministre des Armées)
  • Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
  • Richard Ferrand (ministre de la Cohésion des territoires)
  • Agnès Buzyn (ministre des Solidarités et de la Santé)
  • Françoise Nyssen (ministre de la Culture)
  • Bruno Le Maire (ministre de l'Economie)
  • Muriel Péricaud (Ministre du Travail)
  • Jean-Michel Blanquer (ministre de l'Education Nationale)
  • Jacques Mézard (Agriculture et de l'Alimentation)
  • Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics)
  • Frédérique Vidal (Enseignement supérieur, Recherche et Innovation)
  • Annick Girardin (ministre des Outre-mer)
  • Laura Flessel (Sports)
  • Elisabeth Borne (ministre chargées des Transports)
  • Marielle de Sarnez (ministre chargée des Affaires européennes).

► Secrétaires d'État

  • Christophe Castaner, secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement et Porte-parole du gouvernement
  • Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes
  • Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du Numérique

Sur le même sujet

Fusillade Vigneux-en-Bretagne Août 2013

Près de chez vous

Les + Lus