Le PDG de Fincantieri à St Nazaire ce mercredi

Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri le 19 avril 2017 à Saint-Nazaire / © Bernard Biger, STX Saint-Nazaire
Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri le 19 avril 2017 à Saint-Nazaire / © Bernard Biger, STX Saint-Nazaire

Giuseppe Bono a t-il réussi à convaincre les représentants syndicaux des chantiers STX? Le PDG de Fincantieri était ce mercredi dans l'enceinte des chantiers navals afin de répondre aux interrogations des représentants des salariés.     

Par Guénolé Seiler

Fincantieri est en passe de devenir actionnaire minoritaire, reprenant 48% du capital.
Un accord de principe a été officiellement signé à Paris le 12 avril dernier. L'État conserverait un tiers du capital de STX France et le constructeur naval français DCNS 12%. L'emploi reste la préoccupation principale des salariés. 

Giuseppe Bono a précisé ce matin son projet industriel :  
Confirmation du maintien de l’équipe dirigeante et de son indépendance,
Maintien de l’emploi pendant 5 ans,  
Poursuite et éventuellement accélération du plan d’investissements à 3 ans
Stratégie orientée grands et très grands navires tout en maintenant la diversification dans l’offshore et le développement des marchés militaires.

A l'appel de la CGT, une centaine de salariés a débrayé ce matin. 

De son côté, dans un communiqué, le syndicat CFDT affirme que "Monsieur Bono a précisé qu’il essaye d’acheter le chantier de Saint-Nazaire depuis 10 ans et que l’occasion s’est enfin présentée. Il ne vient pas en « colonisateur » mais pour assurer l’avenir de la construction navale européenne, selon ses dires."
Le syndicat précise : " Fincantieri a fait une « opération séduction » qui présente un projet industriel.
Projet à « décortiquer ». Nous avons maintenant un mois pour nous forger une opinion.
La commission économique se réunira dés lundi prochain avec son expert pour entrer dans les détails."


Dans le même temps, un plan B pour les chantiers de Saint-Nazaire revient dans l'actualité avec une proposition alternative porté par les armateurs clients des chantiers.
Le journaliste Vincent Groizeleau était l'invité du 19/20 hier soir.   



 

A lire aussi

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus