Saint-Nazaire : journée noire à l'hôpital, le personnel est à bout

Journée noire à l'hôpital de Saint-Nazaire le 13 septembre 2017 / © France 3 Pays de la Loire
Journée noire à l'hôpital de Saint-Nazaire le 13 septembre 2017 / © France 3 Pays de la Loire

A bout de souffle, les personnels soignants et administratifs ont déclaré ce mercredi 13 septembre journée noire. En cause, le non remplacement des personnels absents.

Par FB avec Christelle Pineau

Cela fait des mois que les personnels de l'hôpital de Saint-Nazaire dénoncent cette situation : les agents absents ne sont pas remplacés.

Sans réponse de leur direction et de leur tutelle, l'Agence régionale de la santé, les personnels soignants et administratifs ont déclaré ce mercredi jour noir : blocage dès le début de journée d'une partie de la circulation aux abords de la cité sanitaire pour alerter les Nazairiens, et tentatives de dialogues sous tension avec leurs responsables...
Journée noire à l'hôpital de Saint-Nazaire le 13 septembre 2017 / © France 3 Pays de la Loire
Journée noire à l'hôpital de Saint-Nazaire le 13 septembre 2017 / © France 3 Pays de la Loire
Car aucun service n'est épargné par le non remplacement des agents sur de courtes périodes d'absence.
"Ça génère des effectifs en deçà de ce qui est prévu à la base dans les services.déplore Bernard Sculo, infirmier en dialyses et secrétaire-adjoint CGT-Hôpital St-Nazaire,  "on se retrouve à avoir des moins un, moins deux dans le services... moins une aide-soignante, moins une infirmière. Il est arrivé qu'on ait une infirmière pour 30 patients la nuit. Ça génère un épuisement professionnel général des agents qui aujourd'hui n'en peuvent plus"

Depuis 2012 et l'installation de l'hôpital dans la nouvelle cité sanitaire, les plans d'économie successifs ont mis à l'épreuve le personnel, mais aussi parfois, les malades au bout de cette chaîne humaine...
Les personnels ont le sentiment de faire face à une institution qui s'écroule et ne prend pas la mesure de la situation.

Un CHSCT extraordinaire doit avoir eu lieu en fin d'après-midi ce mercredi, des inspecteurs du travail sont attendus en soirée sur place. Une réponse concrète de l'Agence régionale de santé est souhaitée de toute urgence par les salariés de l'hôpital de Saint-Nazaire.

Sur le même sujet

Interview Gilles Nicolas, adjoint àla sécurité de la vile de Nantes

Près de chez vous

Les + Lus