Angers : le buzz Facebook des salariés de MSD pour faire bouger leur direction

71 croix devant MSD comme autant de salariés bientôt sans emploi / © DR
71 croix devant MSD comme autant de salariés bientôt sans emploi / © DR

Les 71 salariés de la filiale Recherche et développement du groupe MSD sont sur la sellette. Leur site, basé à Beaucouzé, près d'Angers, doit fermer. Pour faire bouger leur direction, ils ont pris le micro dans le but d'"atteindre l’image du groupe et faire avancer les négociations."

Par Fabienne Béranger

"Les reconversions ont commencé, voici le nouveau tube de l'automne", préviennent les salariés de la filiale Recherche et développement de MSD à Angers.
Sur l'air de Calogero, "Je joue de la musique", les salariés ont pris le micro pour une version karaoké dans laquelle ils expriment les raisons de leur mécontentement mais aussi de leurs inquiétudes.

Le 11 septembre dernier, le groupe Merck-MSD, leader mondial dans le domaine de la santé, annonçait la fermeture définitive du site de Recherche et développement de sa filière santé animale située à Beaucouzé, près d'Angers.
"Cela vient impacter directement 71 employés en CDI, et leur famille, qui perdent leur travail, et indirectement une vingtaine de sous-traitants du site", explique les salariés angevins.

"L’annonce est d’autant plus stupéfiante et difficile à accepter qu’elle est tombée juste après la célébration et les félicitations du groupe pour la sortie d’un nouveau produit sur lequel le site d’Angers travaille depuis plusieurs années et qui va rapporter par an l’équivalent de 30 ans des salaires de tous les salariés" expliquent les salariés, "par ailleurs, le groupe assurait régulièrement aux salariés que le site était performant et efficace. De gros investissements avaient été effectués sur le site qui n’a que 20 ans."

La semaine passée, les résultats de la branche santé animale du groupe sont tombés, "16% de croissance". Pour les salariés cela "ne fait qu’enfoncer le clou."

Des  premières négociations sur les conditions de départ des salariés ont débuté il y a un mois et demi, "sans aucune avancée majeure" déplorent-ils.
Ils ont donc choisi de se mobiliser à leur façon avec ce clip publié sur la page Facebook. L’objectif des salariés : "atteindre l’image du groupe et de faire avancer les négociations."
Posté il y a quelques jours, leur clip a déjà été vu par près de 3 000 personnes.





Sur le même sujet

Cosma nous parle de son concert de samedi

Près de chez vous

Les + Lus