Angers: l'entreprise horticole Sicamus en redressement judiciaire

L'entreprise angevine Sicamus, spécialisée dans la culture d'hortensias et qui emploie une centaine de salariés, a été placée en redressement judiciaire, a-t-on appris jeudi auprès du tribunal de commerce d'Angers.

  • Valentin Pasquier avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
L'entreprise angevine Sicamus a été placée en redressement judiciaire le 4 janvier. © Flickr

© Flickr L'entreprise angevine Sicamus a été placée en redressement judiciaire le 4 janvier.

Sicamus a été placée mercredi en redressement judiciaire et bénéficiera d'une période d'observation de 6 mois, a précisé à l'AFP son président Christophe Camus, qui se dit « optimiste » pour la suite.
 
« Nous avons beaucoup d'atouts, il y a un tissu horticole dans le Maine-et-Loire, un climat favorable et des compétences », a expliqué le patron du groupe, qui se définit comme le « leader européen de l'hortensia » et le « premier distributeur français de plantes, compositions, fournitures et décorations ».
 
Les difficultés du groupe s'inscrivent dans celles rencontrées par la filière horticole depuis plusieurs années. « Il n'y a pas qu'un seul facteur de crise, nous sommes pénalisés par la concurrence néerlandaise qui est très active, explique M. Camus. Le pouvoir d'achat s'est aussi réduit et nous constatons une petite désaffection de la plante vers d'autres achats ».
               
Créé en 1951, Sicamus compte des magasins à Angers, Nantes, Bordeaux et au Mans. Il produit chaque année plus de 2 millions d'hortensias, dont 80% pour l'export.

L'actu de votre région en vidéo

Nantes : le jogger écolo qui intéresse Zuckerberg

Courir oui, mais courir utile. C’est l'idée qu'a eu un Nantais il y a un an. Au début, Nicolas Lemonnier ramassait les déchets en courant. Aujourd'hui, ils sont 13 000 dans son association. Intervenant : Nicolas Lemonnier, président de Run eco team.

Reportage : Thierry Bercault et Jean-Pierre Brenuchon.

© France 3 Auvergne

les + lus
les + partagés