Angers : il y a un an, un balcon s'effondrait provoquant la mort de quatre personnes

Le balcon qui s'est effondré faisait environ 3m de long sur 1,5m de large, soit 4,5 mètres carrés. / © France 3 Pays de la Loire
Le balcon qui s'est effondré faisait environ 3m de long sur 1,5m de large, soit 4,5 mètres carrés. / © France 3 Pays de la Loire

ll était 23h ce 15 octobre 2016, quand le balcon d'un appartement du centre ville d'Angers situé au 3ème étage de l'immeuble, s'est effondré. Un groupe de jeunes était en train de fêter une pendaison de crémaillère dans l'appartement, 18 d'entre eux se trouvaient sur le balcon au moment du drame.

Par Fabienne Béranger

Ce soir d'octobre 2016, ils sont 18 sur le balcon d'un immeuble rue Maillé à Angers. Il est 23 heures, lorsque la structure s'effondre. Le bilan est terrible : quatre morts, trois jeunes hommes de 21, 23 et 25 ans, et une jeune fille de 18 ans. Quatorze autres personnes sont également blessées dans la chute, dont quatre grièvement touchées. 
Dans sa chute, le balcon a entraîné les balcons des deux étages inférieurs. 

Une enquête judiciaire est aussitôt ouverte pour homicides et blessures involontaires. "Elle s'attache à reconstituer le déroulement des faits et la cause de l'effondrement. Un expert judiciaire en matière de construction s'est rendu sur place", annonce alors le procureur de la République d'Angers.

Si la charge, compacte, supportée par le balcon ce soir-là, semble être à l'origine de ce dramatique accident, l'enquête cherche à établir les responsabilités liées à la construction et à l'entretien du bâtiment. Malfaçon, problème de conception, de réalisation, voire d'entretien. Autant de questions qui tournent en boucle dans la tête des parents de victimes.

"Surmonter cet événèment tous ensemble"

Ces derniers créent, en mars 2017, "Les papillons éternels". L'association voit le jour sous l'impulsion de Stéphane Courgeon. Il a perdu son fils Antoine dans ce drame et veut rompre le silence et tenir le coup. Il faut essayer de "surmonter cet événèment tous ensemble parce qu'il n'y a qu'avec l'appui des amis, des proches, qu'on est capable de se sortir d'un évènement de ce type" dit-il alors.

Un an après le drame, l'enquête se poursuit afin d'en déterminer les causes mais aussi les reponsabilités des différents protagonistes de cette affaire. 

Les proches des victimes, quant à eux, ont prévu de leur rendre hommage à l'occasion d'une cérémonie qui se tiendra ce dimanche 15 octobre à 14h15 à la cathédrale d'Angers.Une marche blanche conduira ensuite ceux qui le souhaitent devant l'immeuble du drame rue Maillé où chacun pourra déposer une rose blanche, distribuée à l'issue de l'hommage rendu à la cathédrale.







Sur le même sujet

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus