Législatives : à Angers-Segré, des disputes sur le candidat investi par La République En Marche

Florian Santinho avait rallié le mouvement de Macron dès septembre, mais c'est Philippe Bolo, non-adhérent, qui a raflé la mise. / © France 3 Pays de la Loire
Florian Santinho avait rallié le mouvement de Macron dès septembre, mais c'est Philippe Bolo, non-adhérent, qui a raflé la mise. / © France 3 Pays de la Loire

Philippe Bolo, adjoint au maire LR d'Avrillé, a été investi par La République En Marche (LREM) dans la première circonscription d'Angers-Segré. Cela fait grincer des dents, alors que Florian Santinho, adjoint au maire d'Angers et porte-parole d'EM dans le Maine-et-Loire, était pressenti. 

Par Cécilia Sanchez

C'est l'investiture de la discorde. Contre toute attente, dans la première circonscription d'Angers-Segré, c'est Philippe Bolo, adjoint au maire LR d'Avrillé, qui a été investi par La République En Marche, alors qu'il n'est pas adhérent.

Florian Santinho était pressenti

C'est Florian Santinho, adjoint au maire d'Angers et porte-parole d'EM dans le Maine-et-Loire, qui était pressenti. L'adjoint à la vie étudiante et à la jeunesse de la ville d'Angers avait été un des premiers à rallier Emmanuel Macron, dès le 1er septembre. 

La majorité de Christophe Béchu n'avait d'ailleurs pas apprécié et avait suspendu un mois le jeune élu de la vie de la majorité municipale. Christophe Béchu soutenait en effet Alain Juppé, avant de porter son choix sur Emmanuel Macron. Florian Santinho était même de la visite du candidat chez des exploitants en Anjou le 28 février et lui avait remis une botte.

Florian Santinho et Emmanuel Macron


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus