Commémorations du 11 novembre : Château-Gontier Bazouges réhabilite un poilu suicidé

François-Marucie Fouassier s'était suicidé en 1916, il vient d'être réhabilité / © France 3 Pays de la Loire
François-Marucie Fouassier s'était suicidé en 1916, il vient d'être réhabilité / © France 3 Pays de la Loire

François-Maurice Fouassier, un soldat comme il y en a tant eu... Lui a mis fin à ses jours à l'hôpital de Laval en 1916. Il n'aura droit à aucun des honneurs de l'administration, son nom n'apparaîtra pas sur les monuments aux morts. 

Par FB avec Pierre-Erick Cally

Cela fait des mois que son arrière petit-fils se battait pour que le nom de son aïeul soit réhabilité.
Car à Château-Gontier Bazouges il manque un nom sur le monument aux Morts, celui de Francois Maurice Fouassier. Il est décédé en mai 1916 mais pas au front. Il s'est suicidé à l'hôpital de Laval. Alors il est classé dans les "non morts pour la France"
Initialement sa fiche portait pourtant bien l'inscription "Mort pour la France".
     
Cette injustice a désormais été revue et corrigée par l'office des anciens combattants.
François-Maurice Fouassier avait 42 ans et 4 enfants. A qui l'état à l'époque n'apporta aucune aide ni soutien. Aujourd'hui c'est un peu tard. Reste tout le symbole de la réhabilitation.

► Le reportage de notre rédaction

 

Sur le même sujet

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus