publicité

NDDL. Gérard Larcher: «À Nantes, il vaut mieux parfois être zadiste qu'élu de la République»

Le président du Sénat, Gérard Larcher (Les Républicains), invité ce mercredi à la matinale de nos confrères d'Europe 1, a signifié son incompréhension face à la décision de François Hollande de soumettre un référendum local sur le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

  • OC, avec AFP
  • Publié le 17/02/2016 | 10:52
Le Chef de l'Etat François Hollande et le president du Sénat Gerard LARCHER au Palais de l'Elysee en janvier 2016. © WOSTOK PRESS/MAXPPP

© WOSTOK PRESS/MAXPPP Le Chef de l'Etat François Hollande et le president du Sénat Gerard LARCHER au Palais de l'Elysee en janvier 2016.

Invité d'Europe 1 ce mercredi matin, le président du Sénat, Gérard Larcher, a vivement critiqué la décision du Chef de l'Etat François, Hollande, de proposer un référendum local sur le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). 

À Nantes, il vaut mieux parfois être zadiste qu'élu de la République" a ainsi déclaré M. Larcher. Et de poursuivre : "Le président de la République doit quelque part faire un examen de conscience".


Les propos du président du Sénat viennent appuyer les positions de Bruno Retailleau qui a de son côté dénoncé le référendum local sur le projet, évoquant un "marchandage" sans "base légale" de François Hollande avec Emmanuelle Cosse lors de l'entrée de l'écologiste au gouvernement.

Mardi, le premier Ministre Manuel Valls a précisé à l'Assemblée Nationale que les modalités précises du référendum seraient établies d'ici "un mois au plus" avec les "consultations nécessaires".
les + lus
les + partagés
publicité
Notre Dame des Landes sur Twitter
#NDDL Instagram