Notre-Dame-des-Landes : Gérard Feldzer donne raison aux partisans de l'aéroport

Gérard Feldzer, à gauche, et Michel Badré, médiateurs nommés par le gouvernement au sujet de Notre-Dame-des-Landes / © Franck Dubray - MaxPPP
Gérard Feldzer, à gauche, et Michel Badré, médiateurs nommés par le gouvernement au sujet de Notre-Dame-des-Landes / © Franck Dubray - MaxPPP

De passage à Nantes à l'occasion d'une réunion, Gérard Feldzer, l'un des membres de la mission de médiation sur l'aéroport du Grand Ouest, a estimé que "la solution idéale serait de déplacer à Notre-Dame-des-Landes".

Par Fabienne Béranger

Cela se passe ce vendredi 27 octobre. Alors qu'il est à Nantes pour une audition menée par la mission de médiation sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Gérard Feldzer, l'un de ses membres et, par ailleurs proche de Nicolas Hulot, prend la parole au sujet des nuisances sonores subies par les riverains de l'aéroport de Nantes-Atlantique.

Les échanges lors de cette réunion sont enregistrés. S'ils ne sont pas destinés à être rendus publics, nos confrères de France Bleu Loire Océan ont cependant pu s'en procurer une copie.
On y entend l'ancien pilote de ligne expliquer être allé à Bouguenais et à Rezé et avoir "vu les dommages pour le bruit et les conséquences sur la santé, on est parfaitement en accord avec ça. Il n'y a pas de désaccord entre nous", rappelle-t-il aux participants de la réunion.

"Il faut trouver les solutions. la solution idéale évidemment serait de déplacer à Notre-Dame-des-Landes" poursuit-il et il ajoute, "mais c'est pas à nous de juger oui ou non." Gérard Feldzer rappelle alors le rôle de la commission : "c'est mettre des arguments. Le bruit en est un, et c'est un élément fort."

Interrogé à ce sujet, Julien Durand, porte-parole de l'Acipa, opposée à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, estime qu'il "faut respecter le temps de la médiation. Les médiateurs doivent faire leur travail dans la sérénité", ajoutant qu'il ne s'exprimerait pas "tant que le rapport ne sera pas rendu".

Proche de Nicolas Hulot, Gérard Feldzer a été nommé en juin dernier médiateur en charge de trouver une solution sur la question épineuse de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
Le sénateur Bruno Retailleau, partisan de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, avait alors demandé que Feldzer "ait la sagesse de se retirer" estimant que "les conditions (du succès de la médiation), c'est la neutralité, c'est l'indépendance. Sur ce plan-là aujourd'hui (...) nous n'avons aucune garantie".
La mission de médiation, composée de Anne Boquet, Michel Badré et Gérald Feldzer doit rendre son rapport le 1er décembre prochain.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Concours du jeune ambassadeur

Près de chez vous

Les + Lus