Affaire Fillon : en Pays de la Loire, 25% des sondés jugent le candidat victime d'un complot

François Fillon jouit d'un soutien particulier en Pays de la Loire, région qu'il a autrefois administrée (ici le 17 février à Tourcoing). / © MAXPPP
François Fillon jouit d'un soutien particulier en Pays de la Loire, région qu'il a autrefois administrée (ici le 17 février à Tourcoing). / © MAXPPP

Les Pays de la Loire semblent rester une des régions où l'ancien Premier ministre est le plus soutenu. Malgré les affaires qui gravitent autour du candidat, un quart des habitants de la région considèrent que les révélations font partie d'un complot. 10% jugent même celles-ci "scandaleuses".

Par Valentin Pasquier

Pensez-vous François Fillon victime d'un complot? Selon un sondage CEVIPOF/ IPSOS, un quart des habitants des Pays de la Loire (25,8%) estime que les affaires révélées par le Canard enchaîné visent avant tout à discréditer le candidat de la droite et du centre à l'orée de l'élection présidentielle.

Les Pays de la Loire semblent être l'une des régions les plus sceptiques quant à la culpabilité de François Fillon, preuve d'un certain attachement à l'homme qui a enchaîné les mandats locaux en Sarthe puis à l'échelle de la région. Celle-ci est, avec Provence-Alpes-Côte-d'Azur (25,9%) et Centre-Val de Loire (26,4%), une des régions qui privilégient le plus la thèse du complot. Au contraire, les habitants des Hauts-de-France et de la Nouvelle-Aquitaine sont ceux qui la défendent le moins, avec respectivement 21,2% et 21,7%.

Des révélations jugées "scandaleuses"

Les habitants des Pays de la Loire ont aussi été interrogés, plus vaguement, sur leurs sentiments à propos des affaires qui entravent la campagne de François Fillon. Sans surprise, comme toutes les régions, c'est la colère qui domine (43%), mais rien ne semble préciser si celle-ci est exprimée contre le candidat, ou pour le défendre. Ensuite vient la déception (31%), l'indiférence (13,7%) et en dernière position le simple soutien (2,5%).

Mais la région se démarque aussi par la proportion des sondés à trouver "scandaleuses" les révélations du Canard enchaîné, qui avoisine les 10% contre une moyenne nationale de 8,5%. Les instituts de sondage précisent que 15 874 personnes ont été mises à contribution pour cette enquête d'opinion.

Pour rappel, selon une première vague de sondages, la région porterait en tête Emmanuel Macron (22,5%) puis François Fillon (22%) au premier tour de la présidentelle. Un cas seulement partagé par la Bretagne et l'Île-de-France puisque les autres entités régionales privilégient en majorité la candidature de Marine Le Pen.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

La Baule. Mesures de sécurité importantes pour le feu d'artifice du 14-Juillet

Près de chez vous

Les + Lus