François Fillon avait oublié sa société de conseil dans sa déclaration de patrimoine

François Fillon invité dimanche du Grand rendez-vous Europe A/Itele/Le Parisien / © MAXPPP
François Fillon invité dimanche du Grand rendez-vous Europe A/Itele/Le Parisien / © MAXPPP

"Si c'est un cabinet pour conseiller les touristes qui viennent en France sur les meilleurs lacs de la Sarthe, pour aller pêcher, le conflit d'intérêt est minime.. " a ironisé le chef du groupe socialiste à l'Assemblée Bruno Le Roux.

Par Xavier Collombier

La déclaration initiale de patrimoine de François Fillon

Sur France 2 lundi dernier sur le plateau du journal de 20 heures, le Sarthois détaillait son patrimoine.
  • "Une maison dans la Sarthe que j'ai achetée il y a vingt ans"
  • "Je l'ai achetée 440.000 euros en empruntant, aujourd'hui, elle vaut à peu près 650.000 euros"
  • "J'ai moins de 100.000 euros d'épargne"
  • "j'ai deux voitures qui ont plus de dix ans"
  • "C'est mon seul patrimoine"
  • "Je ne paie pas l'impôt sur la fortune"

Le rajout du dimanche matin

Dimanche, le Premier ministre de Nicolas Sarkozy, ajoute à cette déclaration une société de conseil aux entreprises dénommée 2Fconseil.


La majorité se déchaîne

"Si c'est un cabinet de conseil pour conseiller les touristes qui viennent en France sur les meilleurs lacs de la Sarthe pour aller pêcher, le conflit d'intérêt est minime.. Mais on peut imaginer qu'il s'agisse là de mettre une relation entre le carnet d'adresses qui est le sien, les responsabilités qui sont les siennes et un certain nombre de conseils" ironise Bruno Le Roux, le chef du groupe socialiste à l'Assemblée nationale au grand jury RTL/Le Figaro/LCI.

"Pourquoi cet oubli? Sans doute Monsieur Fillon pensait-il échapper ainsi aux questions légitimes que chacun est en droit de poser au sujet d'éventuels conflits d'intérêt entre l'exercice de son mandat de parlementaire et ses activités de conseil privé." Ecrit Eduardo Rihan-Cypel, un porte-parole du Parti Socialiste. "Comme Monsieur Copé, François Fillon mélange intérêts privés et intérêt général et comme M. Copé, il s'oppose à la loi sur la transparence voulue par le président de la République."

François Fillon, Ayrault, Hollande et la politique "du chien crevé au fil de l'eau"

L'information sur la création par François Fillon d'une société de conseil, juste après son départ de l'Hôtel Matignon, était connue par de nombreux journalistes. Le site rue 89, propriété du Nouvel Observateur, révélait l'affaire fin août dernier. François Krug écrivait  :"François Fillon a baptisé sa petite entreprise 2F Conseil, tout simplement. Début juin, il déposait au tribunal de commerce de Paris les statuts de cette SARL au capital de 1 000 euros, dont il est l’unique actionnaire. Au préalable, il avait ouvert un compte bancaire dans son ancienne circonscription, au Crédit agricole de Sablé-sur-Sarthe."

Dimanche sur le plateau du Grand Rendez-vous Europe 1/i-télé/Le Parisien, François Fillon a justifié son oubli car sa société de conseil "n’avait pas encore de chiffre d’affaires. Quand elle en aura, elle sera dans la déclaration de patrimoine que je ferai en fin de mandat".

L'ancien Premier ministre par ailleurs s'en est pris dans l'émission, à la politique de François Hollande et du gouvernement Ayrault lui reprochant de pratiquer "la politique du chien crevé au fil de l'eau".

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

La Baule. Mesures de sécurité importantes pour le feu d'artifice du 14-Juillet

Près de chez vous

Les + Lus