Les 24 Heures du Mans en pleine réflexion

L'édition 2017 des 24 Heures du Mans / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
L'édition 2017 des 24 Heures du Mans / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Audi et Porsche en route vers le championnat électrique, Peugeot sur celui du rallye cross E : les 24H du Mans cherchent un nouveau modèle pour séduire les constructeurs. 2 années de transition s'annoncent avant la livraison en 2020 d'un nouveau réglement, forcément tourné vers la voiture du futur.

Par Thierry Fourmy

Peugeot a dit non. La marque au Lion ne fera pas son retour aux 24 Heures du Mans, cinq ans après avoir quitté le monde de l'Endurance. Un nouveau coup dur pour l'épreuve, qui encaissait un premier choc le 28 juillet dernier avec le retrait de Porsche.
La communication de Peugeot avait pourtant suscité beaucoup d'espoirs dans le camp de l'Automobile Club de l'Ouest, l'organisateur de l'épreuve, convaincu que le constructeur français ferait son retour sur le circuit du Mans. 

Plutôt que l'Endurance, Peugeot préfére s'investir dans le championnat E-WRX, une déclinaison 100% électrique du championnat du Monde de Rally-cross, un championnat moins coûteux qu'une saison en Endurance.

Pourtant, les dirigeants de l'Automobile Club de l'Ouest ont cru jusqu'au bout à une issue favorable : implication des dirigeants de la marque à un groupe de travail initié par l'ACO, Carlos Tavarès, le PDG du groupe, avait annoncé que les conditions de la marque pour un retour au Mans, étaient remplies...

"Une période de transition de deux ans"

L'annonce de Peugeot est une véritable surprise pour Pierre Fillon et ses collaborateurs, obligés aujourd'hui de définir une stratégie nouvelle pour sauver leur vitrine, le plateau LMP1, la principale catégorie de l'épreuve. 

"Nous nous dirigeons vers une période de transition de deux ans", c'est ce que concède Pierre Fillon, le président de l'ACO, dans une interview accordée cette semaine à nos confrères d'Auto Hebdo. 

Première stratégie pour l'organisateur des 24 Heures : retenir Toyota, seule équipe usine encore séduite par le challenge. 
La firme japonaise fera connaître sa décision à la fin du mois. Elle réclame pour se maintenir  que le réglement ne change pas, et un minimum de concurrence...

Deuxième objectif pour le club manceau : élaborer un nouveau réglement pour 2020, basé sur une réduction des coûts, et sur le maintien du laboratoire technologique de l'épreuve. 

Audi et Porsche ont misé sur le championnat E, tout électrique et les 24 heures vont devoir s'adapter à la volonté politique du tout électrique. 
A charge aux décideurs de l'ACO de trouver le bon réglement pour redonner un nouveau souffle au championnat du Monde d'Endurance et à sa principale vitrine, les 24 Heures du Mans. 

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus