24 heures du Mans : la pole position et un record pour la Toyota N°7

La Toyota N°7 avait décroché la pole position et un record sur cette édition 2017 des 24 Heures du Mans avant de devoir abandonner comme la N°9. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
La Toyota N°7 avait décroché la pole position et un record sur cette édition 2017 des 24 Heures du Mans avant de devoir abandonner comme la N°9. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

La Toyota TS050 Hybrid du Japonais Kamui Kobayashi, du Britannique Mike Conway et du Français Stéphane Sarrazina a conquis la pole position, pour le départ samedi à 15h de la 85ème édition des 24 Heures du Mans, au terme des qualifications conclues jeudi.

Par FB avec AFP

Toyota a non seulement obtenu la pole position mais l'équipe basée à Cologne a également battu le record du circuit dans sa configuration actuelle, avec un chrono de 3 min 14 sec 791/1000e réalisé jeudi soir par Kobayashi sur la N°7 dans la deuxième séance d'essais.
Le constructeur japonais espère remporter, enfin, dimanche son premier succès dans la plus grande course d'endurance au monde.

Lors de la troisième et ultime séance, en nocturne, la Toyota N°8 du trio Buemi-Davidson-Nakajima a réussi à devancer les deux Porsche en lice pour se qualifier en deuxième position.
L'avantage que confère une bonne place sur la grille est néanmoins symbolique dans une course de 24 heures.

Mais les membres de l'équipe menée par le Français Pascal Vasselon avaient certainement besoin de ce petit avantage psychologique afin de se rassurer après leur terrible déconvenue de l'année passée, lorsque Toyota avait course gagnée à six minutes de la fin avant qu'un problème de puissance n'anéantisse ses rêves de victoire.
A l'inverse, lors de ces qualifications, Porsche a peut-être opté pour la fiabilité au détriment de la performance.
La troisième Toyota partira, elle, en cinquième position samedi après-midi.
La sixième LMP1, privée et non-hybride, appartenant à l'écurie ByKolles Racing a dû s'employer pour devancer plusieurs LMP2, des Oreca 07, confirmant la pointe de vitesse accrue de ces voitures lors de cette édition.
Dans cette catégorie, c'est la voiture N°6 de l'écurie russe G-Drive Racing qui a signé le meilleur temps en 3 min 25 sec 352.

En GTE Pro, l'Aston Martin N°7 du Britannique Daniel Turner s'est montrée la plus rapide de sa catégorie.

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus