Side-car : le sarthois Jimmy Quilbault au Vigeant pour l'ultime RSCM de l'année

Le Vigeant -side-cars en pré-grille / © Isabelle Cosnuau
Le Vigeant -side-cars en pré-grille / © Isabelle Cosnuau

Ce week-end, se déroulait sur le circuit Val de Vienne au Vigeant, la dernière course de la saison du championnat RSCM, Racing Side-Car Mania. 81 side-caristes étaient présents, parmi lesquels plusieurs Sarthois...

Par Isabelle Cosnuau

Les trois catégories étaient représentées ce week-end au Vigeant dans la Vienne : Classic, Open et Promo, l'antichambre des Superbike.
Chaque catégorie a son épreuve qui se déroule en deux manches de 20 minutes. Le public a assisté à des courses spectaculaires, quelques sorties dans les bacs à gravier, dérapages et levés de paniers sont toujours impressionnants.

L'association "La main au panier", à l'initiative de ces courses, a rassemblé 81 side-cars ce week-end. Les anciens, champions ou non, tous passionnés des 3 roues de vitesse, ont côtoyé les plus jeunes, peut-être les futurs champions de France. Durant deux jours, ils ont échangé sur leurs diverses expériences et leur passion commune. Les sidecaristes sont une grande famille où règne la convivialité.

"Un binôme qui fonctionne bien"


Parmi eux, plusieurs Sarthois étaient présents dont Jimmy Quilbault du motoclub de Montfort-le-Gesnois.
Après plusieurs participations au championnat de France des Rallyes routiers, il nous raconte pourquoi il était au Vigeant ce week-end:
"Les rallyes routiers sont des courses de régularité avec des spéciales sur routes fermées. Une des huit épreuves de ce championnat de France des rallyes routiers a lieu chaque année début avril en Sarthe. La différence avec les autres épreuves c'est le mythique circuit Bugatti au Mans. J'ai toujours aimé roulé sur circuit. Donc j'ai abandonné mon side-car de route pour un side-car de vitesse. Les sensations ne sont pas les mêmes".
Le Vigeant Jimmy Quilbault en pré-grille / © Isabelle Cosnuau
Le Vigeant Jimmy Quilbault en pré-grille / © Isabelle Cosnuau

"Aujourd'hui je roule en catégorie Promo avec Sylvain, mon singe. Nous sommes très complices. Il dit que j'ai une conduite fluide, que j'enroule bien. De mon côté je pense que Sylvain anticipe bien et surtout il se positionne toujours au bon moment, au bon endroit dans le panier. Nous sommes un binôme qui fonctionne bien. Nous attendons la nouvelle saison avec impatience. Elle débutera par une épreuve au Castellet en mars. Je regrette que le circuit du Mans ne nous accueille plus comme il y a deux ans dans le cadre des Promosports. Mais je retrouverai avec grand plaisir le circuit Bugatti lors des Superbike".

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus