Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

La Flèche : le Prytanée privé d'un de ses clochers pour cause de restauration

Le campanile a été délicatement désolidarisé de son socle situé à 60 mètres de hauteur / © Marine Rondonnier, France 3 Maine
Le campanile a été délicatement désolidarisé de son socle situé à 60 mètres de hauteur / © Marine Rondonnier, France 3 Maine

L'image est toujours impressionnante. Jeudi matin, l'un des deux clochetons de l'église Saint-Louis de La Flèche a été déposé au sol. Une opération délicate mais nécessaire pour rénover ce campanile dont la charpente était devenue trop fragile.

Par SG avec Marine Rondonnier

Ils culminent à 60 mètres de haut depuis 1621, date de la fin de construction de l'église Saint-Louis de La Flèche. Les clochetons de l'église comptent parmi les emblèmes de la ville. Ils surplombent un lieu chargé d'histoire. C'est en effet dans cette église que sont entreposées les cendres des coeurs d'Henri IV et de Marie de Médicis.

L'église saint-Louis ne comptera plus qu'un campanile jusqu'à la fin de la restauration. / © Marine Rondonnier, France 3 Maine
L'église saint-Louis ne comptera plus qu'un campanile jusqu'à la fin de la restauration. / © Marine Rondonnier, France 3 Maine

Lors d'une visite de contrôle de la partie supérieure de l'église en 2016, l'un des deux campaniles a montré des signes de faiblesse : une charpente abimée qui menaçait de s'effondrer en cas de fort coup de vent.

L'édifice religieux, classé monument historique, a été intégré en 1808 dans l'enceinte du Prytanée militaire. Il revient donc aux ministères de la défense, propriétaire des lieux, et de la culture de superviser la restauration du campanile endommagé.
Le clocher du Prytanée est au sol, sa charpente va pouvoir être auscultée pour être restaurée / © Marine Rondonnier, France 3 Maine
Le clocher du Prytanée est au sol, sa charpente va pouvoir être auscultée pour être restaurée / © Marine Rondonnier, France 3 Maine

Le ministère de la défense a déjà engagé 100 000 euros pour démonter le campanile. Tant qu'elle était en place, il était impossible d'évaluer le montant nécessaire à la restauration de la structure, un coût qui sera, lui, pris en charge par le ministère de la culture. Impossible pour l'heure de savoir quand le clocheton retrouvera sa place et l'église son allure originelle.

►Notre reportage à la Flèche












 

 

 

Sur le même sujet

Soirée de clôture du Vendée Globe 2017

Près de chez vous

Les + Lus