La taxe foncière augmente (presque) partout en Loire-Atlantique

Si la taxe d'habitation est amenée à disparaitre, la taxe foncière est en forte augmentation dans les Pays de la Loire depuis 5 ans. Collectée par les communes et les départements, son calcul pourrait être réformé en 2018. 

Par Simon Auffret

30,78 % entre 2008 et 2013, 20,75 % entre 2011 et 2016 : depuis 9 ans, les augmentations de la taxe foncière à Nantes se succèdent. Voté par le conseil métropolitain, son taux a notamment été multiplié par 10 en 2015.

Le vice-président de Nantes Métropole, Pascal Bolo, avait alors justifié le bond de la taxe par les investissements importants consentis par la collectivité sur la période 2014-2020 - investissements permis en partie par les impôts locaux.

La légère baisse en 2017 à Nantes - le taux est désormais de 27,51 % sur les propriétés bâties - ne vient pas masquer l'augmentation générale de la taxe, dans une grande majorité des communes des Pays de la Loire.

La Métropole applique une taxe inférieure à celle d'Angers (35,16 % en 2016, dans le trio de tête au niveau national) mais supérieure à Laval (28,79 %) et Le Mans (25,24 %). 

La taxe foncière en Pays de la Loire
Explication de l'augmentation de la taxe foncière en Pays de la Loire. Plateau France 3 - lundi 16 octobre 2017 - Christophe Amouriaux


Vers une réforme du calcul de la taxe foncière

L'augmentation quasi-constante de la taxe foncière par les collectivités tient pour partie à son mode de calcul. En 1970, l'administration fiscale a déterminé les valeurs locatives des biens, en fonction de critères (emplacement, surfaces, ancienneté...) aujourd'hui jugés très inférieurs à l'évolution du marché locatif - d'où les augmentations décidées par les communes, agglomérations et départements, qui se partagent les revenus de la taxe foncière.

Les valeurs locatives des locaux professionnels ont été révisées en janvier 2017. Pour les propriétaires particuliers, de nouveaux critères pourraient bientôt voir le jour - avec à la clef de nouvelles variations de taux à attendre dans de nombreuses collectivités.

Saint-Sébastien en tête en Loire-Atlantique 
 
Dans le 44, c'est la commune de Saint-Sébastien qui applique le taux le plus élevé (38,22 % en 2016) suivie de Saint-Joachim (34,16 %) et Vigneux de Bretagne (34,02 %, en baisse depuis 2011). À l'inverse, les communes de Cordemais et de Montoir de Bretagne appliquent une taxe à moins de 10 %.

La date limite pour le paiement de la taxe foncière est le 16 octobre - sauf pour la démarche par internet, accessible jusqu'au 21 octobre. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus