Les Sables d’Olonne : permis de construire refusé pour raser la villa Chimère

La villa datée de 1875 est menacée par un projet d'immeuble de sept étages. / © France 3
La villa datée de 1875 est menacée par un projet d'immeuble de sept étages. / © France 3

Un projet d’immeuble de sept étages pour remplacer une villa du 19e siècle sur la promenade Joffre aux Sables d’Olonne a vu sa demande de permis de construire refusée par la mairie. Nouveau rebondissement dans cett affaire qui mobilise la justice, la mairie et les citoyens.

Par P.S.

Aux Sables d’Olonne, la villa Chimère bénéficie d’un nouveau sursis de la mairie. Le maire a refusé la demande de permis de construire d’un immeuble de sept étages en lieu et place de la villa Chimère.

Dans son arrêté du 12 septembre dernier, le maire de la ville, Didier Gallot, motive notamment son refus par le fait que le Remblai des Sables-d’Olonne est actuellement classé en zone rouge, ce qui ne permet plus de constructions nouvelles.

Pétition

« Construite vers 1875-76, c’est la dernière qui reste sur la promenade Joffre, ultime vestige de ce qui fut l’architecture balnéaire sur cette zone du Remblai », décrit une pétition en ligne qui a mobilisé plus de 3600 personnes pour préserver la villa Chimère.

Le tribunal administratif de Nantes avait annulé "la protection mise en place par la nouvelle municipalité".

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus